Pages

Wednesday, December 24, 2014

Astérix, le Domaine des Dieux, de Louis Clichy & Alexandre Astier

César et ses sénateurs mettent au point un plan pour expulser les Gaulois d'Armorique. Un petit architecte ambitieux se charge de construire une ville aux abords du village des célèbres irréductibles. Les villageois réticents changent d'avis quand ils voient leurs affaires fleurir ; et leurs incessantes bagarres sont un pittoresque spectacle pour les Romains venus s'installer à la campagne. Mais l'urbanisation ne corrompt pas Astérix.



Depuis le film d'Alain Chabat, on attendait un renouveau de la licence Astérix. Avec Astier au scénario et en co-réalisation, ce projet massif d'animation française avec le studio Mikros aurait pu être dans la lignée. Mais l'humour Astier ne fait pas mouche, pas autant que Chabat l'avait osé en 2002. Cet Astérix est fidèle à la bande dessinée de Goscinny et Uderzo, trop sans doute : le film fera rire les enfants et ne surprendra pas les adultes. Clichy et Astier ont été vaincus par les stéréotypes du dessin animé : c'est pour les enfants !


Rester fidèle à la BD, je dis oui : la 3D est extrêmement bien fichue et intègre même des déformations ultra cartoon, un vrai challenge technique. Les Romains volent donc dans les airs en laissant leurs spartiates sur place ; les nez se font écraser sous des gros poings et des nuages de poussière se forment dans les bagarres entre Gaulois. Goscinny et Uderzo ne sont pas floués. Pour les plus âgés qui ont connu les premiers dessins animés 2D adaptés d'Astérix, Roger Carel est même de la partie pour la voix d'Astérix. En contrepartie, Obélix semble extrêmement fade, alors que Depardieu lui donnait un sacré caractère.


Le sujet de l'écologie est aussi un poussif en accord avec tout le reste, sans surprise et plat. Clichy et Astier font du Astérix sans chercher à faire du Clichy ou du Astier et c'est bien dommage. En résulte un film sympathique, gentillet, sans personnalité.


Astérix, le Domaine des Dieux
de: Louis Clichy & Alexandre Astier
avec : Roger Carel, Guillaume Briat, Lorànt Deutsch,...
sortie le : 26 novembre 2014

No comments: