Pages

Tuesday, December 16, 2008

H&M maison


L'info est dévoilée par Vogue, et par Next. Après Zara et Zara Home, H&M va proposer dès l'an prochain une ligne textile pour la maison. Draps de lit, serviettes de bain, coussins, nappes, torchons, etc... Les matières privilégiées seront le coton, le lin, le viscose et le coton et le coton organique. Quatre lignes aux titres tels que Design, Nature, Youthful ou Classic seront proposées. On retrouvera les motifs de la créatrice Liselotte Watkins, ainsi que des imprimés inspirés de l'oeuvre de l'américain Jackson Pollock.



La collection sera en vente à partir de février 2009 exclusivement en ligne et par correspondance dans différents pays d'Europe du Nord: en Suède, en Norvège, au Danemark, en Finlande, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. Rien n'est encore prévu pour la France, mais on peut s'interroger: la firme ne pourrait-elle pas profiter de son acquisition du magasin Bouchara boulevard Haussman pour y présenter cette nouvelle gamme? L'endroit serait tout à fait trouvé, puisque Bouchara était justement spécialisé dans le textile pour la maison. On attend de voir...


Friday, December 12, 2008

Magazines et clichés

Je suis une fille qui aime bien profiter des clichés sexistes. Comme toutes les femmes, devrais-je dire... Lorsque les choses sont tournées à notre avantage, on les accepte; lorsqu'elles sont dégradantes pour nous, on les refuse. Enfin, je ne tiens pas à discourir sur la condition féminine, je souhaitais simplement justifier le fait que j'achète des magazines. Elle, Glamour, Biba, et bien d'autres, c'est simple, tout y passe. J'ai même déclaré un budget maximal chaque mois pour toute cette paperasse, que je me déteste d'emmagasiner. Une vraie drogue. Mais je n'y peux rien, paraît que c'est dans nos gènes, à nous, les femmes. Il n'empêche que si je les aime et m'en repais, ils contiennent aussi des choses qui m'horripilent, ces magazines - je veux dire, outre le fait d'être addictifs, chers, et de tuer des arbres.




On dit "lire" un magazine. Pourtant, le plus souvent, m'intéressant à la mode, je m'attache aux photos plutôt qu'aux textes. Comme toutes, comme vous sans doute, je m'inspire des tenues, je note des détails, des accessoires susceptibles de coller à mon propre style. Alors, lorsqu'un photographe tient à montrer le mannequin, le support, plutôt que de mettre en valeur le vêtement, je m'indigne un peu. Certes, la fille est très jolie, la lumière très belle, la photo sympa. Mais à quoi bon nous indiquer en légende "robe Chloé en soie, 199€" alors qu'on ne distingue qu'une bretelle? Pourquoi nous préciser "bas Le Bourget, 23€" alors que la jambe se cache pudiquement sous un jupon? Pourquoi nous détailler le moindre détail d'une tenue dont, dans le contre-jour artistique, on ne devine même pas la teinte? Pourtant, si ces précisions sont là, c'est bien que le vêtement a inspiré le styliste! Pourquoi alors les cacher?
La manière dont la mise en page peut saccager une belle série mode m'assassine du même coup. Pour vous donner un exemple des plus précis, ouvrez donc la série lingerie du Glamour du mois dernier (décembre 2008). Je raffole de la lingerie, de ces détails minitieux. Malheureusement, la plus jolie culotte, le soutien-gorge le plus affriolant étaient pour la plupart, planqués dans la coupure entre les deux pages du magazine. Je ne souhaite pas revenir et m'étendre sur la manière dont nous, les femmes, nous sommes exposées comme du bétail, mais, pour le coup, on voyait plus de chair nue que de jolis bouts de dentelle. Me voilà obligée de massacrer mon magazine à coups de marteau pour l'aplatir et récupérer des bouts d'images perdus dans la pliure.

C'est pourquoi, entre autres, je me désintoxique de plus en plus de ces magazines de papier, pour découvrir des magazines en ligne. Dans la catégorie des gratuits blogosphériques, j'ai nommé WOW. Dans le magazine haut de gamme, je deviens accro à Dirrty Glam ou Prim. J'aime aussi à me plonger dans les archives de Jalouse.. De plus en plus de magazines publient également leur version en ligne, comme Very Elle. Et puis il y a les blogs, tout simplement, qui nous tiennent au courant de la tendance. Garantis sans pliure, économiques, écologiques, et nous permettant enfin de profiter pleinement du travail du styliste, et aussi du photographe..

Monday, December 8, 2008

Xmas Rock Market

Allez, avant Noël, encore une mine de cadeaux, pour soi et pour faire plaisir aux autres aussi! Le Xmas Rock Market réunit des créateurs, de bijoux, de vêtements, de sacs, de poupées, et d'accessoires. Je n'y ai jamais encore été, mais le concept me tente beaucoup, ainsi que l'esprit un peu underground de la vente! Malheureusement (ou pas) pour moi, je serai à Londres ce week-end, pour profiter, entre autres, du taux exceptionnellement bas de la livre et des soldes before Christmas sur Oxford Street!



Xmas Rock Market
dimanche 14 décembre 2008
14h00 - 20h00
La Java
105, rue du Feaubourg du Temple
75010 Paris
M° Belleville

Des filles en aiguille

Des filles en aiguille, ça fait depuis 2003 que ça dure, et c'est à chaque fois un grenier aux trésors. Les deux créatrices qui s'occupent de l'évènement, Jennifer, des Créatures, et Alix, de KaïFi, s'entourent à chaque fois de nouveaux créateurs plein de talents. On y croise des bijoux, du prêt-à-porter, des accessoires, ou de la décoration. L'espace Beaurepaire qui les accueille, situé près des quais, vers République, est idéal pour découvrir tous ces exposants. La prochaine vente a lieu à l'occasion de Noël, idéal pour trouver des cadeaux originaux! Alors, courez-y!



Des filles en aiguille
du mardi 16 au dimanche 21 décembre 2008
11h30 - 19h30
nocturne le vendredi 19 jusqu'à 21h00
fermeture le dimanche à 18h00
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° République

Friday, December 5, 2008

La grande braderie de la mode

La grande braderie de la mode, c'était les 3 et 4 décembre 2008 à Marseille, et c'est les 6 et 7 à Paris! Ce week-end donc, nouveau bon plan, vous pourrez aller shopper de l'article de qualité à un prix tout riquiqui, à environ 70%! Du Agnès B., du Balenciaga, du Chanel, du Christian Lacroix, du Comme des Garçons, du Elie Saab, de l'Isabel Marant, du Jean-Paul Gaultier, du Petit Bateau, du Sonia Rykiel, du Vanessa Bruno ou du Yves St laurent; Pilgrim, Princesse Tam-Tam, Comptoir des Cotonniers, BA&SH, GAS Bijoux, Erotokritos; ainsi que Caudalie, Guerlain ou Dior pour les parfums et cosmétiques... Rien que ça oui! Des collections récentes, et des vêtement neufs. Et le tout pour une bonne cause, car ces grandes maisons permettent à l'association de lutte contre le SIDA, AIDES, de récolter des fonds.

Cette année, la grande braderie sera parrainée par Pierre Bergé, mécène et collectionneur d'art, qui soutiendra l'évènement et offrira un nouvel hommage à Yves Saint-Laurent.



La grande braderie de la mode
samedi 06 décembre 2008
09h - 19h
dimanche 07 décembre 2008
12h - 18h
BETC/ Passage du Désir
85-84 rue du Faubourg Saint Martin
75010 Paris