Pages

Thursday, July 28, 2011

The trip, de Michael Winterbottom

Deux vieux amis, acteurs connus et cependant en manque de travail sérieux, se retrouvent sur les routes de la campagne anglaise pour un tour romantique dans d'excellents restaurants de terroirs, planifié par la petite amie américaine de Steve Coogan. Cette dernière, rentrée aux Etats-Unis, le laisse en plan et donc accompagné de son vieil ami pour ce voyage d'une semaine. Les deux acteurs, autour de quelques plats fins, se disputent et discutent de leurs carrières, imitent Michael Caine à qui mieux-mieux et parcourent les routes.


Tuesday, July 26, 2011

Submarine, de Richard Ayoade

Oliver Tate, 15 ans, vit son chemin anti-social comme une réelle volonté; peu importe qu'il ne soit pas beau, à la mode, terriblement populaire, il assume sa part d'étrangeté et en fait un atout. Il lui faut cependant rentrer dans un certain cadre pour approcher la jolie et tout aussi bizarroïde Jordana, qui fait de l'éczéma mais avec qui il aimerait bien perdre son pucelage. A la maison, c'est un grand bonheur pour ses parents de voir qu'Oliver a une petite amie; malgré qu'ils soient également dans leur monde, les parents d'Oliver sont soulagés de voir leur fils se comporter "normalement". Ils vivent de leur côté leurs propres révolutions; un ancien petit ami de la mère d'Oliver, un mystique en pantalon de cuir, s'installe en face de chez eux. Et tandis qu'Oliver suspecte sa mère de tromper son père et de détruire la famille, le père d'Oliver ne quitte pas sa robe de chambre et déprime.


Thursday, July 21, 2011

Le voyage de Lucia, de Stefano Pasetto

Lucia s'obstine à continuer son métier d'hôtesse de l'air, malgré un mari qui n'y tient pas et qui pourvoit largement à ses besoins; elle semble avoir envie de remplir une vie trop vide, qu'elle espère vainement, après une énième fausse couche, combler avec un enfant. Léa est terriblement libre et fantasque; elle travaille dans une usine de poulets, sûre de quitter ce gagne-pain dès qu'elle en aura l'occasion; elle vit avec un homme fasciné par son indépendance, elle suit ses envies. Dans cette Argentine qui n'est pas leur pays d'origine, les deux Italiennes se rencontrent et s'influencent.


Monday, July 18, 2011

3 fois 20 ans, de Julie Gavras

Adam et Mary ont trois enfants, tous grands; avec leur absence, Mary se rend soudainement compte, à cause d'insignifiantes pertes de mémoire, qu'ils approchent cruellement de l'âge de la pension. Elle se lance alors dans une tentative de se re-définir par rapport à son âge, la soixantaine, qu'elle tente d'accepter et de faire accepter à son mari. Adam, lui, ne se résout pas à quitter son travail d'architecte auquel il a toujours excellé. Et pour se donner encore du crédit, il prend la tête d'une petite équipe de jeunes architectes de son cabinet, travaille la nuit et élabore avec eux un projet de design de musée, classique monument qu'il n'a jamais tenté de toute sa carrière. Avec leurs conceptions différentes de la vieillesse, Adam et Mary s'éloignent l'un de l'autre, et mettent leurs enfants dans le tourment de voir leur famille se décomposer.


Thursday, July 14, 2011

Blue Valentine, de Derek Cianfrance

Un couple constate, douloureusement, la fin de son mariage. Alors que Dean tente encore de rattraper les morceaux, maladroitement, et vainement, Cindy accepte le fait qu'ils ne s'aiment plus. Un dernier effort pour raviver la flamme réveille au contraire les souvenirs heureux, plus cruels encore face à leur petite tragédie.


Monday, July 11, 2011

Ni à vendre, ni à louer, de Pascal Rabaté

Le bord de mer français, dans un bled perdu, voit se croiser des pairs étranges, pas tout à fait fantastiques, mais absurdes. Certaines pourchassent des cerfs-volants, d'autres s'attachent aux barreaux du lit, d'autres se retrouvent, le temps d'un weekend, dans des campings improvisés mais tout confort; des punks à chiens s'aiment d'un amour fou, des couples s'éloignent et se retrouvent, découvrent la passion, ou s'amusent à embêter les autres, par pure amitié; on boit de l'eau bénite, des bières à la paille, du vin rosé dans des fonds de bouteille.


Sunday, July 10, 2011

Le post du weekend #3

Ce weekend, geekeries à l'honneur!! Comment ça, "comme d'hab"? Les informations que je vais vous délivrer ci-dessous sont des web-exclus...


Saturday, July 9, 2011

Chico et Rita, de Fernando Trueba et Javier Mariscal

Chico attend que le temps passe et l'emporte, dans les rues de La Havane, cirant les chaussures des touristes. Ça fait longtemps qu'il ne joue plus de musique, mais elle le ramène toujours 50 ans auparavant... En 1948, il était jeune, et son ami Ràmon cherchait à l'intégrer à des orchestres réputés, croyant en son talent de pianiste. Chico, au détour d'une soirée, tombe sous le charme de Rita, jeune chanteuse au timbre grave presque murmuré. Elle se laisse aller entre les bras d'Américains près à lui offrir le succès, tandis que Chico représente l'exotisme cubain pour les riches Américaines venues s'encanailler. Chico et Rita avancent ensemble, se séparent et se retrouvent, portés l'un vers l'autre par leur passion et séparés par leur fierté.


Thursday, July 7, 2011

365 Project - Juin

Plein de chats, d'oiseaux et de nature... Non seulement ce mois de juin a-t-il été marqué par de excursions provinciales, mais je réussis aussi à dénicher la verdure à Paris. Que m'arrive-t-il? Le soleil tape-t-il trop fort sur ma tête? Le mois de juillet ne semble pas plus urbain pour le moment, mais je vais tenter d'y remédier avant qu'il ne passe.


Tuesday, July 5, 2011

Beginners, de Mike Mills

Oliver perd son père et rencontre Anna, une jeune actrice française installée pour seulement quelques mois à Los Angeles où il exerce sa profession de dessinateur/designer. Est-ce la perspective d'une amourette sans engagement qui l'aide à se souvenir des derniers mois vécus par son père, à se confier à Anna, ou le surplus d'émotions qui l'entraîne vers cet amour? Les derniers moments de Hal, homosexuel sur le tard, emporté par un cancer qu'il ne voulait pas nommer, les débuts d'une relation amoureuse, souvenirs et instants présents qui ouvrent sur le futur, composent la fresque d'un homme perdu et qui sort la tête de l'eau.


Sunday, July 3, 2011

Le post du weekend #2

J'ai encore quelques heures pour parler de tout et de n'importe quoi et pas forcément de cinéma. J'aurais dû en profiter plus tôt, car le cinéma en ce moment n'est pas ma priorité; ma priorité serait de dormir, ce que je n'arrive pas à faire malgré une immense volonté dictée par des paupières trop lourdes. Bizarrement, à partir d'une certaine heure, celle où l'on peut sans honte aller se coucher - parce que, avouons-le, personne n'ose se mettre au lit avant 22h, c'est ridicule -, je ne me rends plus compte du temps et hop, il est 4h du matin. C'est désespérant, puisqu'il faut se lever le lendemain matin.