Pages

Thursday, June 28, 2012

Y'a plus de saison des séries #12 - L'été

Je vous ai dit que j'arrêtais d'aller au cinéma. Par contre, je continue à consommer de la série. Ça ne prend pas de temps, on n'a même pas à se déplacer, on peut choisir de regarder toute une saison ou juste picorer des épisodes,... Et si on n'aime pas, on fait autre chose en même temps, et puis on arrête de regarder. L'été, c'est un peu la saison morte - mais j'ai trop de titres différents pour parler des séries, alors je continue avec mon "y'a plus de saison ma bonne dame". Voilà ce que je prévois de découvrir cet été.


Tuesday, June 26, 2012

Faust, d'Alexandr Sokurov

Faust, professeur spécialiste en alchimie, cherche le secret de l'âme dans le corps des morts. En vain cependant, et il manque d'argent pour payer les fossoyeurs. Il va alors voir un prêteur sur gages, qui refuse de prendre la bague qu'il lui offre et l'empêche même de se suicider en buvant lui-même la cigüe qu'il avait prévu d'avaler. Ce prêteur sur gages, Mauricius, lui offre un tour dans son village, où Faust trouve des raisons à sa cupidité et des envies de luxure qui le poussent à demander toujours plus à Mauricius, jusqu'à lui vendre, en échange d'une nuit avec la jolie Margarete dont il a tué le frère, son âme.


Wednesday, June 20, 2012

Journal de France, de Nadine Nougaret et Raymond Depardon

Depuis les années 60, Raymond Depardon, alors tout jeune journaliste, parcourt le monde et rapporte de ses voyages des images dont il a fait des documentaires, des films... et dont il a conservé aussi toutes les chutes. Ces petits bouts de films, sa compagne, Nadine Nougaret, les a triés, et en ressort quelqu'uns, qu'elle range par ordre chronologique. Alors qu'elle fait ce travail, Raymond Depardon est lui reparti, sur les routes de France cette fois plutôt qu'en Afrique ou en Tchécoslovaquie... Dans sa camionnette, il balade un massif appareil photo à chambre. S'arrêtant au bord des routes, dans des villages, il capture des paysages contemporains et pourtant figés depuis des années.


Monday, June 18, 2012

Trishna, de Michael Winterbottom

L'Inde est divisée, entre les riches, qui le sont beaucoup, et les pauvres, qui vivent loin des palaces des premiers. Jay, né d'un père anglais, a terminé ses études et retourne dans son pays pour reprendre, si possible, la direction des hôtels de son paternel. Il a fait à Londres de brillantes études, et ici, en Inde, tout lui est dû. Il est cependant touché par la simplicité de Trishna, une jeune fille pauvre qui aide son père au champs et est attachée à sa famille et ses 7 ou 8 frères et sœurs. Jay engage Trishna pour travailler à son hôtel, et lui permet ainsi d'entretenir sa famille, alors que son père, blessé, ne peut plus travailler. Reconnaissante, la jeune fille tombe, lentement, et de loin, elle aussi sous le charme de Jay.


Friday, June 15, 2012

Sur la route, de Walter Salles

Au lendemain de la mort de son père, Sal Paradise, apprenti écrivain new-yorkais, rencontre Dean Moriarty, jeune ex-taulard au charme ravageur, marié à la très libre et très séduisante Marylou. Entre Sal et Dean, l’entente est immédiate et fusionnelle. Décidés à ne pas se laisser enfermer dans une vie trop étriquée, les deux amis rompent leurs attaches et prennent la route avec Marylou. Assoiffés de liberté, les trois jeunes gens partent à la rencontre du monde, des autres et d’eux-mêmes. 



Thursday, June 14, 2012

First Look: Ultimate Teaser Trailer

Le retour d'Annecy, c'est pire qu'un jet-lag du bout du monde... Replongée dans le travail après une semaine intense où on cumule tout, le boulot, et la détente, les soirées arrosées et les grasses mat',... Avec des semaines de sorties cinéma moroses, à part quelques films que j'avais déjà vu en séance presse - l'excellent Cassos qui me fait rire à retardement, signe, quand le film me trotte dans la tête, qu'il m'a vraiment plus -, je ne me remets pas au blog tout de suite. J'ai néanmoins découvert une petite pépite web, une parodie de bande-annonce qui réunit à l'écran Jon Hamm, Jack Black, Michael Cera, Casey Wilson,... Une grosse affiche pour moins de deux minutes intenses.



First Look: Ultimate Teaser Trailer

  
Je ne suis pas un très bon public de blagues potaches, mais la simplicité de ce gag me fait beaucoup rire, alors pour une fois qu'on se marre, autant partager.

Monday, June 11, 2012

Annecy 2012 - Le palmarès et bilan

Dernier post sur le Festival d'Annecy, après on retourne à nos salles de cinéma pour adultes - non, pas celles-là, merci! Le Festival a récompensé bon nombre de choses... que je n'avais pas vues. Évidemment, puisque je ne me suis jamais encore fait une année à tenter de voir au moins toute une catégorie. Vous remarquerez cependant que j'avais aussi été séduite par Second hand, court-métrage qui remporte le Prix du public. Sur mon petit podium personnel, il y a avant tout Jean de la lune, et ma rencontre avec Patrice Leconte et l'accolade de Jean Teulé, la poignée de main échangée avec Bill Plympton, quelques mémorables soirées dont le détail restera caché au grand public, et un baptême de parapente.


Saturday, June 9, 2012

Annecy 2012 - Jour 5

Geste réflexe, j'ouvre mon portable. 9h. 9h!??! Trente minutes plus tard, me voilà à Bonlieu et installée pour le Work In Progress du film Aya de Yopougon. La séance n'est pas passionnante, et n'apprend pas grand chose sur la fabrication du film mais a le mérite de nous faire découvrir des images du film. Je me réinstalle plus tard dans la même salle pour le making-of de The Pirates! Band of misfits, le dernier film des studios Aardman, avec Peter Lord pour présenter le film. Enfin, un long-métrage pour terminer la journée, Jean de la lune, ou LA découverte de cette édition 2012 du Festival d'Annecy.


Friday, June 8, 2012

Annecy 2012 - Jour 4

Voilà une journée un peu différente de d'habitude, une journée sans écran, sans salle sombre, sans court-métrage déprimant, avec du soleil et du vent... J'ai profité de ma matinée pour discuter avec Patrick Cohen et Kristof Serrand. Le premier travaille dans l'animation depuis 1970 et continue à exercer son métier avec passion; le second est actuellement et depuis 1995 chez Dreamworks, où il supervise l'animation et a dédicacé le dernier ouvrage de Patrick Cohen. Ensuite, j'ai en vrac profité du soleil qui tapait bien, et fait un saut en parapente...



Thursday, June 7, 2012

Annecy 2012 - Jour 3

La troisième journée de festival débute sous la pluie. Finalement, en milieu de semaine, ce n'est pas plus mal, ça permet d'aller voir plein de films, de se poser deux heures au café et d'oublier les crapahutages dans la chaleur. On sortira moins ce soir, et on sera d'autant plus d'attaque demain. Aujourd'hui donc, un programme plus varié que les deux premiers jours, avec un Work in Progress, des courts-métrages en compétition (sélection n°3), une fin de conférence avec des scénaristes sur-motivés, ainsi qu'un long-métrage.


Wednesday, June 6, 2012

Annecy 2012 - Jour 2

Cette deuxième journée s'annonce heureusement plus calme le matin. Je n'ai juste rien mangé depuis 24h, tout va bien. Je file dès l'aube à la conférence de presse qui réunit autour de Patrice Leconte, Gilles Podesta (producteur), Régis Vidal (concepteur graphique), Etienne Davodeau (musicien) et Jean Teulé (auteur du livre Le magasin des suicides). Ensuite, le making-of de Brave est au programme, suivi d'un apéro organisé par les studios Disney/Pixar. Peu de projections donc, mais vous aurez du retour sur le podcast, et surtout une grosse couverture du Magasin des suicides. Bon, je ne sais pas quand... J'ai quelques difficultés à monter cela, c'est d'une enfantine simplicité, mais pas sous Linux - geek, oui. Ca aura du retard, mais l'audio viendra bientôt sur NoWatch. Si vous souhaitez m'aider à monter cela, manifestez-vous!


Monday, June 4, 2012

Annecy 2012 - Jour 1

On débute un peu sur les chapeaux de roue! Débarquée du train à 16h30, enrhumée comme ce n'est pas permis en période de festival, j'ai rapidement fait le tour de mon appartement, une merveille sur le canal... puis direction Bonlieu! A 17h30, accréditation en main, me voici propulsée journaliste. J'ai filé à une projection de court-métrages à 18h, de laquelle je suis malheureusement sortie avant la fin, pour cause d'invitation pour la séance d'ouverture du festival à récupérer. Je ne me plains pas, loin de là, j'ai donc pu enfin découvrir Le Magasin des suicides, réalisé par Patrice Leconte. J'ai fait des interviews à l'arrache, que vous pourrez découvrir demain sur nowatch.net, soyez indulgents, je ferai mieux dans le courant de la semaine. En attendant, pas de soirée à l'Impérial pour moi, me voici en train de vous faire sur le blog mon résumé des séances!


Sunday, June 3, 2012

Cassos, de Philippe Carrese

Marc se retrouve à poursuivre l'amant de sa femme, en pleine nuit, arme au poing. Pourtant, à peine deux heures auparavant, il emmenait gentiment semble-t-il sa chère et tendre à son habituel cours de piano. Une énième fois, elle lui avait fait la morale sur la manière de trier ses chaussettes et avait filé, sans dissimuler sa joie, à son "cours de piano" en oubliant les partitions de Chopin sur le siège de la voiture. Ce dont elle ne se doutait pas, c'est que son mari avait alors déjà pris la décision ferme de la faire assassiner par un professionnel. 


Saturday, June 2, 2012

Tim Burton, à la Cinémathèque française

Trois bons mois après la masterclass qui lançait le début de l'exposition, me voilà enfin avec un jour de libre en semaine et point de flemme pour me déplacer à la Cinémathèque française. Car, sachez-le, même en semaine, on s'y presse, à la Cinémathèque, pour admirer l'exposition Tim Burton. Elle se termine en août, faites comme les autres et affrontez la foule, ça vaut le coup. Vous avez vu le dernier film du réalisateur, Dark Shadows? Sans même avoir un autel à sa gloire chez vous dans quelque pièce secrète, vous avez forcément aussi déjà vu Ed Wood (mon préféré), ou L'Etrange Noël de M. Jack, Batman, Beetlejuice, Charlie et la chocolaterie, James et la pêche géante,... Tim Burton a ses travers, et je ne me prosterne pas devant lui. Mais si je fais objectivement le point, j'ai vu intégralement sa filmographie, plus d'une vingtaine de films réalisés en l'espace de trente ans.