Pages

Sunday, October 31, 2010

Mœbius-Transe-Forme, à la Fondation Cartier

Mœbius/Jean Giraud/Gir a signé les bandes dessinées du Lieutenant Blueberry, d'Altar, du Monde d'Edena, s'est associé aux magazines Pilote et Les Humanoïdes associés, a participé au développement de production cinématographiques telles qu'Alien, de Ridley Scott, d'Abyss, de James Cameron, ou du Cinquième élément, de Luc Besson. Son style peut paraître aussi varié que toutes ses contributions et que ses séries de bandes dessinées. Toutes ces œuvres convergent néanmoins en un point commun, celui de la métamorphose; l'œuvre de Mœbius est aussi polymorphe que l'auteur, qui signe au gré de ses personnalités. L'auteur joue sur le terrain de la science-fiction et de la métaphysique pour permettre à ses personnages et ses décors d'évoluer sans cesse; même le célèbre Blueberry n'a pas gardé la même figure au cours du temps.


Thursday, October 28, 2010

Tout va bien, The kids are alright, de Lisa Cholodenko

Nic et Jules sont les deux mamans de Laser et Joni, demi-frère et sœur issu du même donneur à la banque du sperme. Lorsque Joni a dix-huit ans, elle répond au désir de son frère de connaître leur père biologique. Paul accepte de les rencontrer, et d'assumer un peu cette paternité tardive, à leur demande. Nic et Jules sont bien forcées de l'intégrer dans leur cocon familial.



Wednesday, October 27, 2010

Waking sleeping beauty, de Don Hahn

The Walt Disney Company est née en 1923 avec, non pas une petite souris, mais la série Alice comedies et Oswald, The lucky rabbit. En 1928, Mickey Mouse est la première animation synchronisée avec du son. Walt Disney meurt en 1966, suivi en 1971 par son frère et co-fondateur de l'entreprise. The Walt Disney Company s'est alors largement diversifiée, de la télévision au film "live" en passant par les parcs d'attraction. Le département animation, The Walt Disney pictures, en 1984, est le plus faible face à l'OPA qui est lancé sur The Walt Disney Company. Michael Eisner est nommé à la tête de l'entreprise, avec Frank Wells au poste de directeur financier par le neveu de Walt Disney, Roy Edward Disney. Jeffrey Katzenberg, aujourd'hui à la tête de DreamWorks Animation, fut amené à la tête de The Walt Disney Pictures également cette année-là. La décennie qui suit voit naître plusieurs chef-d'œuvre des célèbres studios d'animation, malgré la houle des changements de l'entreprise suit à cette OPA, et des prises de bec à la direction des studios. 


Tuesday, October 26, 2010

Brune/Blonde à la Cinémathèque française

Les femmes et leur cheveux et leur représentation au cinéma, selon les pays, selon les époques... Personnellement, je ne vois pas en quoi le cinéma aurait pu influencer l'image de la blonde et de la brune dans nos sociétés, ce serait plutôt le contraire, non? Le cinéma se ré-approprie la culture de la rue, elle-même nourrie d'images, de personnalités, et de l'influence des médias et de l'économie. L'exposition Blonde/Brune est cependant un joli moyen de se replonger dans des extraits de grands films, en se recentrant sur de belles femmes qui jouent de leurs charmes et de leurs cheveux.


Monday, October 25, 2010

Le bal des actrices, de Maïwenn

Une réalisatrice, elle-même comédienne à ses heures, souhaite filmer la vraie vie des actrices, leurs ambitions, leurs fragilités; elle veut faire exploser leur carcan de glamour et proposer un documentaire réaliste. Pour cela, elle contacte ses amies, et des femmes qu'elle n'a jamais rencontrées: Maïwenn et sa petite caméra suivent donc le quotidien de Mélanie Doutey, extatique, Marina Foïs, obsédée par son physique, Linh-Dan Pham, dont les parents ne sont pas fiers, Muriel Robin, qui a du mal à se détacher de son rôle de rigolote, Charlotte Rampling, dont l'air calme dissimule la peur de vieillir,...

Thursday, October 21, 2010

David Fincher

Après avoir vu The social network, et en avoir grandement apprécié la réalisation, je me suis penchée un tout petit peu plus sur la filmographie de David Fincher, pour m'apercevoir que depuis son premier film, Alien3, en 1992, il avait gardé un petit rendement; The social network n'est que son septième film. Dans le lot, j'ai vu Fight Club, je n'ai pas vu Se7en - pas encore -, j'ai probablement vu Alien3 - car je les ai tous regardés, mais pas forcément retenus, j'ai découvert il y a peu The game, j'ai oublié Zodiac, et j'ai boycotté The curious case of Benjamin Button.


Tuesday, October 19, 2010

The social network, de David Fincher

Mark Zuckerberg se fait larguer par sa petite amie, la seule qui ait suffisamment de verve pour lui fermer son clapet; tentant de l'oublier, de se venger de la gente féminine toute entière, tout en poursuivant son but ultime de réussir à se faire suffisamment connaître sur le campus pour entrer dans un club select, Mark blogue sa fureur, hacke en quelques minutes les données de différentes universités, bâtit un petit programme et fait planter le serveur de Harvard. Remarqué, à raison, par les leaders des clubs, il est contacté pour les aider à monter un site, tout aussi sélectif que leurs petites réunions; sur la base de leur idée, Mark voit plus grand, se plonge dans le travail et embarque son meilleur et seul ami, Eduardo, dans la course. Le site, nommé Thefacebook, connaît un succès mondial; Mark oublie les clubs, bien plus porté par son enthousiasme et sa notoriété grandissante. Quelques années plus tard, deux procès l'opposent l'un à ses recruteurs de la première heure, qui voient leur idée développée sans leur aide, et l'autre à Eduardo, perdu sur la route du succès.

Sunday, October 17, 2010

Les rêves dansants, sur les pas de Pina Baush, de Anne Linsel et Rainer Hoffman

Pina Baush, chorégraphe et danseuse allemande, est décédée le 30 juin 2009, bien avant la sortie de ce documentaire qui est donc précieux pour ces dernières images que l'on a d'elle. Elle met alors en scène sa pièce créée en 1978, Kontakthof, pour une troisième version. La deuxième version était interprétée par des dames et messieurs de plus de 65 ans; cette version-ci est interprétée par des adolescents de plus de 14 ans. Le documentaire de Anne Linsel et de Rainer Hoffman suit les répétitions sur une année, jusqu'à la première représentation.

Friday, October 15, 2010

Lullaby for Pi, de Benoît Philippon - Gagnez des places en avant-première

Je vous ai déjà parlé de Lullaby for Pi. Ceci est un message à caractère strictement publicitaire, mais pas seulement, en fait. Benoît Philippon étant un type chouette, et intéressant, j'aimerais bien qu'il fasse d'autres films. Et vous penserez la même chose, après avoir vu Lullaby. J'aimerais bien aussi qu'il continue à se lever le dimanche pour jouer au tennis avec moi. Il y a donc plein de bonnes raisons pour attendre la sortie de son film, le 1er décembre 2010. N'est-ce pas Forest?
 

Wednesday, October 13, 2010

Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, de Woody Allen

Helena voit sa vie aller à vau-l'eau. Son mari, après quarante ans de vie commune, la quitte. Elle trouve réconfort auprès d'une voyante, indéniablement positive. Sa fille ne croit pas vraiment à cette thérapie, mais enfin, si cela lui fait du bien... Évidemment, elle préfèrerait ne pas l'avoir sur le dos tout le temps, mais c'est sa mère qui paie le loyer! Tandis que son mari bave sur la jolie voisine d'en face, qu'il mate par la fenêtre, Sally succombe peu à eu au charme de son patron; la vue de son père, Alfie, remarié avec une pute blonde qui a son âge, deux fois sa longueur de jambes et trois fois la grosseur de ses seins, la pousse encore à mettre son mariage avec Roy écrivain raté, en danger. Helena, quant à elle, diffuse les paroles de sa voyante, et vit dans son monde d'illusions.

Monday, October 11, 2010

Petit tailleur, de Louis Garrel

Arthur est apprenti tailleur auprès du bourru Albert, auquel il est extrêmement attaché. Un soir, son ami Sylvain l'entraîne au théâtre de l'Odéon, où Arthur rencontre l'actrice de la pièce, Marie-Julie. Arthur tombe amoureux, Marie-Julie, volatile, s'attache aussi. Chacun s'engage à tout abandonner, à partir loin, avec l'autre.

Sunday, October 10, 2010

Signature, Journal d'un tournage, d'Hervé Hadmar, sur NoWatch.tv

Je me rends compte que ça fait super longtemps que je n'ai pas parlé ici de SCUDS. La formule a vachement évolué depuis cet article de mai 2009, et SCUDS a rejoint NoWatch, qui regroupe les podcasts français, avec dans l'équipe GeekInc, TOM, CineFuzz, ZapCast, etc... Plus spécifiquement aujourd'hui, une petite note sur un des derniers projets de NoWatch, Signature, le journal de tournage d'Hervé Hadmar.

Friday, October 8, 2010

Kaboom, de Gregg Araki

Smith a enfin dix-huit ans, et il quitte l'école pour entrer sur le campus. Smith est gay, enfin pas vraiment, il n'a pas encore décidé, il a une meilleure amie impertinente et lesbienne, un colocataire canon, un tuteur d'au moins trente ans et qui plane en permanence. Tout pourrait aller à merveille, si ce n'est que Smith, sortant d'une soirée haute en rebondissements, a de drôles de visions, plutôt réalistes. Stella croit fortement à la thèse du space-cake, mais Smith fait aussi des rêves qui ressemblent à des prémonitions, les évènements sont de plus en plus étranges, les hommes aux masques d'animaux de plus en plus présents, et la petite amie de Stella fait ce qui ressemble bien à de la sorcellerie.

Monday, October 4, 2010

Les amours imaginaires, de Xavier Dolan

Je ne suis pas certaine qu'il y ait vraiment une histoire qui domine dans Les amours imaginaires, mais je vais néanmoins tenter de résumer ce qui tient lieu de fil conducteur. Francis et Marie, deux bons amis, tombent tous les deux sous le charme de Nicolas. Puisant de la force dans l'autre, ils tentent une approche commune, et le trio jouit alors d'une jolie amitié, teintée de jalousie de la part de Francis ou de Marie dès que l'un semble plus proche de Nicolas que l'autre. Innocemment, le joli Nicolas semblent jouer avec leurs cœurs. 


Sunday, October 3, 2010

La rentrée des séries #3

Les gens je reviens sur ce que j'ai dit. Glee est une chouette série, l'épisode 02 de cette deuxième saison le prouve. L'épisode est centrée sur Britney Spears, avec chorégraphies dingues et surtout hallucinations recherchées et causées par une anesthésie chez le dentiste. Brittany se surpasse, son personnage de blonde décérébrée est incroyable. Glee est une série inégale selon les épisodes, mais ça vaut le coup de la suivre!