Pages

Friday, May 26, 2017

#BRM400 de Flins - 408k

Start at 3pm, ride overnight, arrive in the morning. See the sun set then rise, ride in the dark, fall asleep on the saddle. Cycling make me do crazy things and enjoy every single moment, all those crazy moments.
Les Brevets des Randonneurs Mondiaux sont instaurés depuis 1904 par l'Union des Audax Clubs Parisiens, une union dont Henri Desgranges est à l'origine. Voilà pour la respectabilité. Au départ, à 15h à Flins, ils sont une petite trentaine, aguerris. Didier a roulé le #BRM300 avec nous le mois passé. Cette fois, il restera sagement avec sa femme Séverine, et leurs amis. Ils ont le chasuble jaune, sont équipés en régime de bananes (je ne dirais pas à quoi d'autre Didier carbure, mais les laitages semblent efficaces), et ils connaissent déjà la route, les restaurants ouverts jusqu'à minuit. Ils savent sans doute qu'à Elbeuf, une boulangerie orientale ouvre à 4h du matin, l'Oasis, pour nous qui n'avons trouvé à minuit à Houlgate, que des cacahuètes à partager et une miche de pain.

Ils sont de tous les BRM. On débarque avec une cassette à changer. Un aller/retour à St Germain en express nous fait partir après tout le monde, ceux qui ont validé leur inscription en avance, réglé leur vélo avant de partir, et démarré à 15h tapantes. Plus bordéliques mais aussi enthousiastes que les anciens, on les rattrapera, on se fera doubler lors d'une de nos trop nombreuses pauses de 40 minutes où on s'éparpille. Qu'on en soit à son premier, deuxième, centième BRM, on est des fous, au sein d'une apparemment honorable institution. Etre fous ensemble réinstaure l'équilibre.
400km dans la nuit, ce n'est pas si fou, vu ce qui m'attend dans deux semaines. Le projet est dingue, et je suis aussi dérangée que 122 autres cyclistes. Au sein de cette communauté, je retrouve la normalité.
 

No comments: