Pages

Monday, December 23, 2013

Hunger Games 2 - L'embrasement, de Francis Lawrence

Katniss a remporté avec Peeta la 74ème édition des Hunger Games, jeu télévisé qui voit des "candidats" choisis, combattre à mort en pleine nature pour la plus grande joie de ceux nés à la bonne place, riche, gavés, en sécurité. Pour gagner, Katniss et Peeta ont joué les tourtereaux. Ils sont obligés de maintenir cette façade d'amour devant les caméras, et dans leur tournée victorieuse. Lors de cette tournée, ils se rendent compte que le peuple se soulève, porté par l'image pure de Katniss. Pour la 75ème édition des Hunger Games, le président Snow décide de réunir d'anciens participants victorieux, pour mieux se débarasser de la dérangeante Katniss.

Un film que vous ne vous attendiez sûrement pas à voir chroniqué sur ce blog (déjà que oui, il n'y a plus beaucoup de chroniques de films) clôt l'année. Et un mois après sa sortie en salle, alors que vous l'avez sans doute tous déjà vu, ou évité. Il y en a qui, à Noël, choississent de voir un film sans prise de tête avant les micmacs familiaux. Si Hunger Games 2 était votre film de Noël, mieux vaut tard que jamais, je vous préviens: NON!


J'ai regardé Hunger Games 1 chez moi, bien tranquillement, en faisant une pause biscuits au milieu (toujours mon problème à tenir 150 minutes assise). J'avais été très agréablement surprise par le film, un excellent divertissement, action, amour, et un fond idéologique. Du coup, le 2, pourquoi pas? Ca m'a permis de découvrir avant de partir en Australie pour un an le tout nouveau cinéma UGC 19, perdu près du périphérique. Immense complexe, salle testée agréable malgré la présence dérangeante d'une tarée qui était totalement dans le film, et en connaissait déjà, semble-t-il, toutes les répliques. Mais si vous n'allez pas voir Hunger Games 2, vous devriez l'éviter.


A la suite du premier opus d'Hunger Games, deux films (deux heures trente chacun, notez). Le premier film réunit les personnages dans une arène. Je voyais bien, pour le deuxième film, le champ de bataille s'étendre au delà du plateau de jeu. Par contre, je ne m'attendais pas, je ne désirais pas revenir à cette petite guerre égoïste, sur terrain balisé. Les candidats n'y représentent pas leurs districts, ne se battent pas pour autre chose que leurs vies, et sont manipulés par une main de dieu qui contrôle les éléments. Où est l'embrasement général promis? La révolution qui grondait reste à nouveau tapie, jamais prête au soulèvement. Pour en arriver là et enfermer de nouveau les candidats dans l'arène, le scénario prend d'baord une bonne heure de justifications alambiquées.


Katniss n'a pourtant pas la moindre raison d'inquiéter le gouvernement, puisqu'elle ne veut pas la guerre générale, et semble n'avoir que peu de conscience de ce qu'elle représente dans l'esprit du peuple; pis, quand elle s'en rend, un peu, compte, elle se braque, et se replie dans le sein de ce gouvernement qui la craint. Ce gouvernement s'entête à la voir comme un danger, alors que le peuple déteste de plus en plus Katniss, qui apparaît menteuse, manipulée. En quoi de nouveaux jeux permettraient-ils alors de changer cette opinion, et pourquoi?


Je suis partie avant la fin du film. Ca m'arrive rarement (jamais), mais j'étais trop effondrée. Sans spoiler donc, puisque cela m'est impossible, j'ai bien compris que ces nouveaux jeux avaient pour but de tuer Katniss sans se faire accuser de meurtre par l'opinion publique. J'ai raison? Je devine la fin du film, sans l'avoir vue, et sans avoir compris le début. Pourquoi tuer Katniss, puisqu'elle ne désire pas cette foutue révolution? Elle n'est qu'une victime impuissante, et ne prend de décisions que quand elle y est obligée, face à la mort.


A côté d'elle, Peeta reste exactement le même, faible, trébuchant aux mauvais endroits, et toujours sauvé par un tiers. Le véritable amour de Katniss n'apparaît que brièvement, renfrogné. Et si, pour surprendre le scénario, tous les candidats décidaient d'un peace and love général? Ou si Katniss se décidait enfin à prendre la tête d'une armée? Ou si le gouvernement endormissait Katniss dans le luxe et la faisait passer de son côté? Des millions d'options, et le résultat: un scénario identique au premier film. Désolant.


Allez, joyeux Noël, allez voir le dernier Disney avant de vous gaver de chocolats, au moins vous ne serez pas déçu face à vos expectatives.


Hunger Games 2 - L'embrasement
de Francis Lawrence
avec: Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth,...
sortie française: 27 novembre 2013

No comments: