Pages

Thursday, June 19, 2014

Mommy, de Xavier Dolan

Après la mort du père de Steve, Diane avait placé son fils dans un établissement spécialisé. Suite à divers incidents, Steve doit retourner sous la garde de sa mère, ce qui n'est pas sans déplaire à l'adolescent exubérant. Son comportement peut devenir extrême jusqu'à la violence, dans la haine et dans l'amour, exacerbé, qu'il porte à sa mère. Diane, Steve et leur nouvelle voisine, Kyla, trouvent, à eux trois, un équilibre incertain mais heureux.

C'est une question d'équilibre, que Xavier Dolan semble résoudre sans peine. D'un côté, une mère encore jeune, qui serait vulgaire si elle n'était pas touchante, se débat entre deux petits jobs, sans diplôme ni aucune aide extérieure; de l'autre, un gamin hyperactif, trop plein d'amour, d'énergie et de générosité qui le mènent au pire. Steve est destructeur, pour lui-même et pour ceux qui l'entourent. Sa mère etant la plus proche de lui, l'impact est direct et puissant. Pour tout autre réalisateur, Kyla, entre Diane et Steve, aurait été un élément perturbateur de plus, aurait créé la jalousie et été l'origine de drames. Pas pour Xavier Dolan, qui introduit avec ce personnage de prof dépressive et bègue, une douceur inconnue à Diane et à Steve. A trois, la balance est trouvée.


Xavier Dolan situe son film dans un moment fictif, dans un futur très proche. Pas vraiment indispensable, la menace d'un gouvernement qui propose aux parents de lui abandonner totalement leurs enfants ingérables justifie la fin du film, mais ne plane pas en permanence au-dessus de Steve. Le réalisateur s'occupe cependant peu de donner son opinion politique. Il se concentre sur l'amour entre ses trois personnages et exclut meme tous les personnages secondaires, que son cadre carré ne peut de toute façon même pas montrer tant il est serré sur Steve, Diane et Kyla.

Mommy est l'histoire d'une parenthèse enchantée pour Diane, Steve et Kyla. Leur univers "paisible" - paisible car sans gros dégâts, mais toujours dans un dynamisme fou furieux - s'entrecoupe parfois de montages musicaux un peu longuets (cette chanson d'Oasis qui n'en finit pas...) mais on pardonne a Xavier Dolan sa bande-son caractéristique, sortie des années 90. On ferait durer le plaisir pour toujours, alors qu'il faut conclure, tristement, avec la réalité qui reprend toujours le dessus, cruelle.



Mommy
de Xavier Dolan
avec: Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine-Olivier Pilon,...
sortie française: 08 octobre 2014
sortie australienne: ??

No comments: