Pages

Wednesday, April 6, 2016

Quand on a 17 ans, d'André Téchiné

Deux garçons grandissent dans un petit village montagnard ; Damien a une mère aimante et compréhensive, qui cache derrière un sourire la peine d'être loin de son militaire de mari ; Tom est un enfant adopté qui adore son travail dans la ferme familiale. Attirés l'un vers l'autre, Damien et Tom commencent l'année scolaire en se détestant.
 

Quel ennui ce film, tellement ennuyeux que je n'ai même pas envie d'en parler. Ca m'a pourtant mise en rogne alors que je trépignais en attendant la fin dans la salle de cinéma, parce qu'au vu des critiques, je m'attendais à mieux. Pas les grandes expectatives non plus, André Téchiné n'allait pas réaliser un film aussi excitant que Star Wars, mais je pensais être au moins agréablement surprise par un film français. 


Les acteurs, les décors, l'histoire, tout m'a paru tellement à côté de la plaque que l'adjectif qui m'est venu à l'esprit est simplement "laid". En y réfléchissant, je réalise que le mot en lui-même ne veut rien dire, comme si je qualifiais seulement la forme, et non le fond. C'est bien le fond pourtant qui enlaidit l'image. Peut-être que ce plan, transition ciel bleu+nuages floconneux, pan sur une fenêtre pleine de reflets derrière laquelle la maman rentre à la maison dans son petit village campagnard aurait paru joli s'il avait été approprié ; peut-être que la 1ère scène du film, si elle avait eu une signification, en isolant d'emblée deux garçons ainsi réunis par le rejet commun de leurs camarades, aurait été jolie aussi ; ou que si j'avais cru aux attouchements tendres de la mère pour un fils, pour un ami, pour un mari, au lieu de les percevoir comme des caricatures d'amour maternel, les gestes auraient été jolis, encore une fois. 


Tout m'est apparu faux, manqué, à côté. Et cette absence de sincérité, ou ce manque de discernement de la réalité, est moche. Le fond du film a donc défini la forme, dans une laideur qui m'a irritée de manière épidermique.


Quand on a 17 ans
d'André Téchiné
avec : Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein, Corentin Fila,...
sortie le : 30 mars 2016

No comments: