Pages

Tuesday, May 17, 2016

Baden Baden, de Rachel Lang

Après un boulot désastreux sur un tournage de film en Allemagne, Ana ramène la voiture qu'elle était chargée de rendre à la location jusqu'à Strasbourg, où elle s'installe chez sa grand-mère. Inactive, elle passe cet été à retrouver deux anciens amants, l'un en couple et l'autre de mauvaise influence, et elle se met en tête de casser la baignoire de sa grand-mère pour installer une douche plus adaptée pour elle.


On trouve dans Baden Baden, titre tiré d'une blague lancée par Ana à sa grand-mère qui lui propose sur le ton de l'humour d'aller faire trempette dans cette station thermale allemande, toute la légèreté d'un été oisif. En revenant auprès de sa famille, Ana grandit. L'été est un temps en suspension, d'entre-deux, qui correspond à sa recherche d'elle-même. Il n'y a rien d'autre à faire que de ne rien faire, pour mettre derrière soi les expériences manquées (ses amours, son travail) et tenter de se laisser surprendre par l'avenir (qui ne répond pas présent, évidemment).


Ces errances propres au passage à l'âge adulte sont fréquentes dans les premiers films. La peur de s'engager sur un chemin, le regard sur son passé, ses propres expériences minables, l'incapacité à s'ouvrir sur des problématiques plus grandes caractérisent bon nombre de films d'étudiants en faisant écho aux peurs propres à ces jeunes réalisateurs. Rachel Lang nous emmène dans son film avec un joli entrain, dans une ville simple qu'elle sait filmer, et avec une actrice alter-ego attachante. Mais elle ne surprend pas.


Un joli moment, mais déjà-vu, un peu creux, qui fait espérer plus... au prochain film ?


Baden Baden
de Rachel Lang
avec : Salomé Richard, Claude Gensac, Swann Arlaud,...
sortie le : 4 mai 2016

No comments: