Pages

Friday, October 25, 2013

Salvo, de Fabio Grassadonia & Antonio Piazza

Un tueur au service de la mafia palermitaine s'introduit dans une maison. Il y remplit sa mission mais épargne la sœur de sa victime, une jeune femme aveugle sur qui le choc à un impact éblouissant. Il la dissimule de ses employeurs dans une usine désaffectée où il a aussi enterré le corps du frère.

Grand prix de la semaine de la critique au festival de Cannes 2013, également Prix de la révélation France4, Salvo effectue néanmoins une sortie très discrète sur les écrans, dans 23 salles en France. On se demande bien pourquoi, parce que je veux en voir plus souvent, de tels films.


Le film laisse parler l'image, en silence. Si parfois, je réussis à pondre des pavés, pour d'autres films, que j'ai aussi aimé, j'ai envie de ne rien dire. J'ai apprécié Salvo différemment de La vie d'Adèle, plus calmement, plus entièrement aussi - ok, sauf les dix dernières minutes, redondantes à mon sens, une fin à rallonge qui n'ajoute rien une fois que l'histoire est conclue (je ne peux pas m'empêcher de trouver des défauts).


Pour sentir la chaleur de l'Italie lors de notre morne automne, profitez des quelques écrans qui ont l'intelligence de diffuser Salvo.


Salvo
de Fabio Grassadonia & Antonio Piazza
avec: Saleh Bakri, Sara Seeaiocco, Mario Pupella,...
sortie française: 16 octobre 2013

2 comments:

recreatio said...

je ne connaissais pas du tout, merci !

Fanny said...

Effectivement, Salvo ne bénéficie malheureusement pas d'une grosse distribution en salle, d'où sa trop grande discrétion :(