Pages

Monday, February 3, 2014

#2014 #Sydney #12 - Bestioles

Je tue un ou deux moustiques toutes les nuits. En France ou ailleurs, j'ai déjà remarqué qu'ils n'étaient jamais particulièrement attirés par mon sang, mais ici, jamais une piqure. Par contre, ils viennent consciencieusement grésiller près de mon oreille à 2h du matin.

Janvier 2014 - Victoria Park, Glebe, Sydney
J'ai une phobie absolument fantastique des a*****ées, au point que je n'ai même pas envie d'écrire le mot sur mon blog. Et on m'a déjà montré (enfin, on m'a dit "cherche CA sur Google Images" et je suis tombée sur des trucs cauchemardesques) ce à quoi je pouvais m'attendre. Soulagement, je n'ai rien croisé de pire que ce que j'ai déjà pu voir dans la campagne française. Donc je ne vois rien, je n'en parle plus, ça n'existe pas.

Janvier 2014 - chauve-souris in The domain, Sydney
Il y a dans tous les coins d'herbe (ou dans notre salle de bain, aussi) de minuscules fourmis. Elles vous grimpent systématiquement dessus quand vous posez vos fesses sur une pelouse. C'est agaçant, d'abord parce que ça chatouille, mais elles mordent aussi! Oubliez la sieste pépère, je ne cesse de me donner des claques sur tout le corps pour les chasser quand j'essaie.

Janvier 2014 - Sydney Opera, Circular Quay
Le pire, c'est le cafard. Il y a la version minus, pas agréable à regarder mais qu'on laisse passer. Et la version big, qui se balade le soir sur le trottoir, ou qui va se planquer sous votre futon à 3h du matin quand vous revenez des toilettes. C'est le genre de bagarre qui réveille.

ps: vous croyiez vraiment que j'allais prendre tous ces trucs en photo?

2 comments:

benebens said...

Voilà l'inconvénient de vivre dans un pays où il fait chaud :-)
radical et sportif : ecrabouillage de la bête après l'avoir coursée.
chimique : acide borique ou bombe anti cafard .(pas mal car tue aussi les oeufs)
pervers : plaques gluantes avec un appât
astucieux : papier aluminium aux endroits présumés de passage : cela fait barrière (mais bruyant ?)
bio : placer des coupelles de concombre émincé : les cafards détestent l'odeur et ils ne viendront pas...

Fanny B. said...

écrabouillage... Quand tu es nu pieds, en pleine nuit, moins rapide que le cafard... erf. J'ai la bombe à portée de main, c'est plus facile. Je sais, c'est MAL, ça pollue et c'est ultra cruel. Mais oui, c'est ce que je fais. Après, je prends un papier, du bout des doigts, je chope la bête agonisante et je vais la jeter sans même l'achever tellement j'ai la frousse, dans la poubelle de la cuisine, à l'étage d'en-dessous. Je suis HORRIBLE.

les plaques: quand j'aurais des sous. Et les cafards, ce n'est pas comme les souris, ca ne rase pas les murs, c'est moins prévisible...

l'alu: erf. La barrière, why not... Mais si le cafard est dans ma chambre, et qu'il ne peut plus sortir, hein? En plus, ca fait déjà un bruit hyper caractéristique sur le parquet, pas envie d'en rajouter.

le concombre: moi non plus, je n'aime pas l'odeur du concombre en décomposition. Les fourmis, par contre....

Vous saurez TOUT sur le cafard!