Pages

Monday, April 28, 2014

Tracks, de John Curran

Robyn décide de traverser, seule, sans argent, l'immensité désertique de l'Australie. Son voyage démarre à Alice Springs, où elle compte trouver trois chameaux, indispensables à sa survie. Elle ira ensuite, seule, jusqu'à l'Océan Indien.


 Je n'en reviens pas de voir à quel point c'est compliqué, d'aller au cinéma, ici. Tracks, ou Making tracks, le titre diffère même au sein du pays; il est sorti à Adélaïde en octobre 2013, à Sydney en mars 2014; quant aux séances... il faut les repérer, aucun site internet ne les recense toutes, chaque salle ou chaque complexe ne recense que ses propres sorties. J'avais un billet gratuit, j'ai du attendre quelques temps pour qu'il soit accepté dans quelques salles, impossible de l'utiliser les deux premières semaines. Le billet, gratuit aussi, que j'avais pour Nymphomaniac, je me suis fait avoir: le temps qu'il soit accepté, le film n'était plus diffusé. Il ne fait pas bon aimer le cinéma en Australie.


Coup de gueule mis à part, Tracks m'a surtout attirée parce que c'était l'occasion de voyager en Australie. Je sais, je suis sur place, je pourrais prendre un avion. Mais le petit Français ne se rend pas bien compte combien ce pays est vaste, et cher. Et comme je le répète à longueur de temps, j'ai traversé le globe, c'est déjà pas mal, je m'arrête à Sydney. Il n'empêche qu'évidemment, je serais curieuse de voir d'autres coins. Le désert m'a toujours fascinée. Tracks plonge au coeur de ce dernier, au milieu de nulle part, sans eau, sans figure humaine. 


Robyn a ses chameaux (je sais, Allociné dit que ce sont des dromadaires, mais on m'a toujours appris en français, avec une seule bosse, c'est un chameau), son chien, et elle croise quelques aborigènes; mais elle est surtout confrontée à la solitude. Elle, à bout de nerfs parmi ses congénères, même lorsque ce sont ses amis qui la rejoignent, juste avant qu'elle n'entreprenne son voyage, se retrouve confrontée à elle-même, et le supporte difficilement. C'est à peu près tout ce que le film raconte.


Il y a des situations extrêmes, des paysages magiques; tout cela est du au contexte même de l'histoire, vraie, qui est racontée. La réalisation n'apporte pas grand chose de plus, le film ne donc vaut certainement pas le livre (les mémoires de Robyn Davidson, suite à l'engouement qu'a connu l'article du National Geographic contant son périple).


Pour ceux qui aiment voyager depuis leur canapé, Tracks offre un joli périple; mais cinématographiquement, le film ne vaut pas le déplacement.


Tracks 
de John Curran
avec: Mia Wasikowska, Adam Driver, Emma Booth
sortie française: ??
sortie australienne: 06 mars 2014


No comments: