Pages

Sunday, October 26, 2014

Géronimo, de Tony Gatlif

Nil, une jeune Turque d'un quartier chaud du sud de la France, fuit son mariage pour rejoindre son amoureux, Lucky le gitan. Les deux bandes vivaient côte à côte sans trop se taper, mais cet acte fou réveille les rancoeurs et le quartier s'échauffe. Géronimo, une jeune éducatrice, tente d'apaiser les tensions.


Dans cette histoire de Roméo et Juliette, intervient un troisième personnage. Géronimo est témoin des tensions entre ces Montague et Capulet, mais ne peut pas prendre parti. Comme dans la pièce de Shakespeare, l'honneur est plus important que l'amour, et seule la mort pourra mettre fin au drame. Géronimo porte un regard de spectatrice sur les évènements. Elle a beau vivre parmi ces gens depuis toujours, les connaître chacun depuis l'enfance, elle n'est ni turque ni gitane.


Tony Gatlif ne se contente pas d'inspirer de la piece pour la réactualiser; il porte également son regard unique sur la banlieue, en la faisant comme à son habitude danser sur des violons gitans. Pas de rap dans cette banlieue là, et les tags, s'ils font parti du paysage, sont remplacés par des sessions de claquettes dans des usines désaffectées. Les coups de feu partent moins vite que les battles de hip hop, et les regards noirs remplacent les coups de couteau.


La distance prise par le personnage principal, Géronimo, et ces combats de danse, ont le désavantage de faire baisser les tensions. Le hip hop n'a jamais tué personne, et on a du mal à croire au danger. Mais la poésie violente est belle à voir. Du Tony Gatlif tout craché.


Géronimo
de Tony Gatlif
avec: Céline Sallette, Rachid Yous, David Murgia,...
sortie française: 15 octobre 2014

No comments: