Pages

Wednesday, October 22, 2014

Le sel de la terre, de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado

Wim Wenders rencontre Sebastião Salgado par l'intermédiaire d'une image. Ils ont l'occasion de se rencontrer et le fils du photographe brésilien demande au réalisateur de compléter les images qu'il a lui-même prises de son père à l'occasion de voyages photographiques.


Il y a la voix off, celle de Wim Wenders et celle de Juliano Ribeiro Salgado. Sebastião Salgado est lui souvent mis face à ses photographies, et se raconte en surimpression. Le réalisateur va rechercher jusqu'à ses débuts, du Brésil à la France alors que le jeune Sebastião Salgado ne savait pas encore qu'il allait devenir photographe. Des images d'archive, la voix teintée d'accent de Wim Wenders, amènent le spectateur à découvrir le spectacle d'une vie engagée dans des voyages qui durent des années, le temps nécessaire pour réunir les clichés les plus vivaces.

La chronologie est respectée, mais on n'a jamais l'impression de regarder un documentaire. On est pris par l'histoire d'un couple engagé auprès de l'humanité toute entière. La femme du photographe, Lélia, malgré de longues périodes d'absence, garde toujours une présence forte auprès du photographe en mission. Leur fils unique, marqué par les voyages de son père, grandit curieux de le découvrir.


Les photographies de Sebastião Salgado sont le témoignage de la brutalité des hommes, miroir renversé de sa propre vie emplie d'amour. Même le photographe finit par désespérer, alors qu'il retourne au Brésil pour voir sa terre grillée. L'espoir vient alors de la nature, reconstruite petit à petit. Le dernier livre de Sebastião Salgado la regarde pour la première fois. Il ne peut évidemment s'empêcher d'y voir aussi les hommes, ces brutes qui l'inspirent pourtant.


Le sel de la terre est comme une belle exposition, avec guides les mieux placés pour parler de leur art.



Le sel de la terre
de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado
avec: Sebastião Salgado, Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado,...
sortie française:15 octobre 2014


No comments: