Pages

Tuesday, March 8, 2016

Brooklyn, de John Crowley

Eillis ne voit pas d'avenir pour elle dans sa petite ville irlandaise, à la mentalité étriquée. Cependant, quant l'opportunité se présente de quitter sa sœur et sa mère pour tenter sa chance aux Etats-Unis, elle part le cœur gros. Elle s'adapte, difficilement.


Je vais avouer une chose lamentable : il y a quelques mois, j'ai illégalement téléchargé un film dont tout le monde parlait mais qui ne me tentait pas plus que ça : Trainwreck. Les critiques rapprochaient le film de la série Girls, et qualifiaient Amy Schumer de féministe. Je n'ai pas aimé le film, pas du tout mon genre d'humour et comme je ne l'ai pas vu au cinéma, je n'en ai pas parlé ici. Je ne peux m'empêcher de rapprocher ce film de Brooklyn : aussi girly, féministe sur le papier, et encore plus dans le fond, sans la vulgarité contemporaine.


Brooklyn est une histoire de femme, d'amour et d'indépendance. A peu près tout ce que le cinéma girly propose. Sauf que cette fille là est irlandaise, pas ultra jolie, élevée dans le puritanisme, employée d'une épicerie qui fait le plein après la messe. Pas ultra glamour quoi. Elle rêve d'autre chose, comme nous toutes et se lance dans une aventure qui la terrifie également. Elle rencontre des adversités, l'amour ; elle reste fidèle à ses principes, méfiante, proche de ses racines. Elle est confrontée à des choix difficiles pour mener une vie simple.


Pas d'explosion destructive, de rébellion à la noix. Eillis a moins de pêche, moins de paraître, qu'Amy, mais elle est aussi beaucoup plus proche de moi, de nous (?) qu'Amy. Ca peut nous impressionner, mais en vérité, QUI cumule les parties de jambes en l'air, les fêtes arrosées, qui assume la plus grande solitude, après une rupture ? Qui chante réellement en pyjama et avec une bouteille de vin, telle Bridget Jones, dans sa chambre ? Eillis endure, stoïque, bataille entre doutes et confiance. Elle me paraît nettement plus moderne qu'Amy, et tellement plus forte.


Cette histoire de femme, touchante, voire bouleversante, cette histoire d'amour et de liberté, dans un monde nouveau, me concerne mille fois plus qu'une description moderne de la femme, comme le fait Amy Schumer. Allez savoir si je suis vieux jeu, ou peut-être qu'on raconte mieux et plus près de soi en brossant un portrait différent, au lieu de coller tellement à une certaine réalité qu'on s'en éloigne.


Brooklyn
de John Crowley
avec : Saoirse Ronan, Emory Cohen, Domhnall Gleeson,...
sortie le : 9 mars 2016

No comments: