Pages

Thursday, November 29, 2012

Carnet de voyage - Barcelone 2012

Pas vraiment un carnet de voyage, car ces deux jours passés à Barcelone m'ont tout juste suffit à appréhender la ville et en comprendre la structure. Je n'ai donc pas testé grand chose, et plutôt parcouru les grands sites touristiques. Ce qui est marrant à Barcelone, c'est que ces derniers, enfin, le centre-ville surtout, sont très sympas aussi pour la population locale. On a beau être en plein dans l'Histoire, on est aussi au centre de la vie barcelonaise telle que la vivent les autochtones. J'ai peu de photos, car mon numérique est tombé en rade au bout d'une heure, et il n'y avait pas assez de lumière pour l'analogique.

street art

des couleurs de folie:
un stand de... viande? pain? Trucs impossibles à identifier!
 
Catalogne, Espagne?

Pour un tout premier weekend dans cette ville européenne, je note d'abord des détails techniques: en avion, on en a pour 1h30 depuis Paris. L'aéroport de Barcelone est très proche de la ville, très simple d'accès. Donc, il ne faut pas hésiter à y faire un saut pour le weekend. On avait pris, à 5, un appartement via airnb.com Pas forcément dans le centre, mais pas cher du tout, et d'une propreté impeccable. En plus, la propriétaire était d'une gentillesse sans égale. La meilleure façon de voyager sans se prendre le chou.

le parc Guell, indispensable, mais saturé, saturé, saturé de gens:





Le parc Guell, évidemment, il faut le parcourir. Mais je crois qu'il n'y a aucun moment de la journée où on peut s'y balader, réellement, en toute quiétude. C'est blin-dé de gens. Partout. La moindre petite mosaïque est prise d'assaut. Des flashs crépitent dans tous les sens. C'est joli, c'est à faire, mais il n'y a pas grand chose d'autre à voir autour.

ça, c'est des gens que j'aime bien alors elles peuvent être sur ma photo:



il y avait des perroquets dans des palmiers. Bonjour octobre!

Il y a pas mal de photos, car il faisait un temps superbe, pile pour cette balade. Après le parc Guell, on a pris le métro jusqu'à la bien connue Sagrada Familia, qui est un bâtiment superbe, mais totalement perdu semble-t-il dans un quartier tout pourri. Et re la populace qui se presse et prend des photos. Après en avoir fait le tour, bye-bye la Sagrada, à moins d'adorer la foule. 

Un peu comme la Place d'Espagne, immensément étendue: à voir, pour rapidement passer à autre chose. Il faut savoir que les distances sont assez grandes, à Barcelone, notamment dans les quartiers "nouveaux". J'ai parcouru à pieds des kilomètres, du quartier de Sants où se trouvait notre appartement, jusqu'au parc de Montjuic d'abord. Je n'ai pas bien compris la géographie de ce dernier, mais j'ai atteint des hauteurs qui m'ont permis de regarder Barcelone d'au-dessus, depuis le Musée national d'art de Catalogne. J'ai ensuite déambulé jusqu'au quartier d'El Raval, via la place d'Espagne. Pour y arriver, j'ai traversé des endroits plutôt inintéressants, mais ensuite, d'El Raval à El Gotic, le quartier où se trouve une fameuse basilique, on peut marcher sans se fatiguer.

la vieille ville, dédale de ruelles, où se mêlent les époques. Le contemporain prend ses aises dans les vieilles pierres:


Ce centre-ville est non seulement super joli, mais aussi vivant. Parfois, les quartiers historiques sont des endroits morts, des bâtisses tristes entre des restaurants attrape-touristes. A Barcelone, c'est toujours le centre névralgique de la ville. Les petites boutiques ultra récente s'intègrent au paysage et jouent avec les briques. De là, on peut marcher jusqu'à la mer. Pas de photo, car j'y étais le soir. Je n'ai donc pas vu si la plage était belle ou pas, mais le bruit des vagues, l'odeur des embruns étaient incroyable, si proches de l'urbanité.

C'est entre ces deux quartiers, El Gotic et Barceloneta, que je reviendrais vraisemblablement pour faire la fête et terminer bourrée dans les vagues. Ou pas, car je sais rester digne en toutes situations, mais pour vous dire, l'endroit pullule de petits bars très authentiques et de restaurants de tapas, etc etc... Pour profiter de Barcelone, rien de mieux que d'y venir avec un grand groupe d'amis. Tout semble fait pour le partage.

une petite fanfare passait le matin, les petits vieux à la fenêtre sont sortis pour observer le spectacle:

No comments: