Pages

Monday, July 1, 2013

People mountain people sea, de Shangjun Cai

Lao Tie, inactif depuis qu'on l'a viré de son boulot de carrier pour avoi provoqué un accident, part à la recherche de l'assassin de son frère. Le corps a été abandonné dans la montagne blanche et, de village en village, jusqu'à la ville, Lao Tie traque l'homme avec l'espoir de rendre justice.

Ce point de départ est facile à saisir. Au-delà, les décisions de Lao Tie sont mystérieuses. Pourquoi la ville, comment compte-t-il retrouver le meurtrier de son frère, un type sans importance, qui avait juste besoin, à ce moment-là, d'une moto sans doute, et qui a tué sans motif psychopathe. Pourquoi Lao Tie rencontre-t-il son amante et son fils bâtard? Pourquoi retourner dans la montagne, quel chemin le mène à une mine d'extraction de charbon? Le scénario oublie de lier les errances de Lao Tie, ou alors, je n'ai pas tout saisi.


La beauté des image m'a suffi pour tenir le long de cette enquête chaotique. Les montagnes, de blanches comme de la craie, poussiéreuses et lumineuses, deviennent grises et noires dans le charbon; entre les deux, les bruns teintés de vert de la ville. Toujours sombres, mais jamais illisibles, les couleurs de People mountain people sea sont étonnamment vides de teintes rouge sang, ou du jaune or du soleil. Pour autant, jamais l'image n'est vraiment obscure, toujours découpée entres les ombres et les noirceurs.


Aussi taciturne soit-il, Lao Tie affiche une farouche volonté. Que ce soit pour la justice, par vengenace, ou par désespérance, sa quête nous mène jusqu'à une décision salutaire pour lui, fatale pour beaucoup, certainement percutante.


People moutain people sea
de Shangjun Cai
avec: Jian Bin Chen, Xiubo Wu,...
sortie française: 19 juin 2013

No comments: