Pages

Monday, July 29, 2013

Ron Mueck, à la Fondation Cartier

L'art de Ron Mueck consiste à la retranscription hyper-réaliste de personnages humain dans leur quotidien. Ses sculptures sont des poupées, toutes petites ou alors gigantesques, et précises dans les moindres détails. Il aurait pu alors plutôt continuer à travailler pour la télévision, ou le cinéma; mais les choix de ses sujets hisse Ron Mueck au statut d'artiste.

Évidemment, c'est avant tout le réalisme qui frappe. Les gens ont tendance, lors de l'exposition, à se placer juste en face du sujet. Dans le cas des sculptures de Ron Mueck, c'est-à-dire devant le personnage et dans la direction de son regard. Mais qu'on tourne tout autour, qu'on se baisse, même en regardant dans le caleçon des personnages, on reste dans le sujet. Le moindre poil est là; les plis de la peau, les veines légères, on pourrait presque respirer leurs odeurs et on a furieusement envie de toucher la matière, pour en sentir la chaleur. 


Les personnages représentés peuvent paraître, surtout lorsque leur échelle est grandie à l'extrême, laids. Mais ils ne sont pas moches, même s'ils ne sont pas beaux. L'art n'est pas seulement là pour sublimer, ni pour provoquer. Les représentations de Ron Mueck sont simplement très fidèles, et, comme face à un miroir, on se rend compte de ce qu'on est vraiment. Ron Mueck, avec malice, introduit aussi toujours un constat un peu amer: le couple à la plage est complice, mais fatigué; la femme avec son bambin contre elle ne peut même pas le câliner, ses mains prises dans ses sacs de courses; deux jolis adolescents semblent marcher tranquillement dans la rue, mais, par derrière, on se rend compte que le garçon tord étrangement le bras de la fille...


Le choix des sujets remet donc en question la banalité de la situation. On peut s'inventer toute une histoire, en détaillant les gestes, les regards, et les intentions des personnages.


L'exposition présente une dizaine de sculptures, et, en parallèle, un film réalisé par Gautier Deblonde, photographe. Still life - Ron Mueck at work, est une succession de longs plans souvent fixes, et muets, d'une caméra placée judicieusement dans l'atelier de Ron Mueck. Le film n'est pas explicatif du travail ou de la réflexion de l'artiste. La lenteur du processus de fabrication est par contre extrêmement bien retranscrite. Le travail est celui de petites fourmis, précis, patient, interminable, et tout aussi fascinant que le résultat.


Ron Mueck
jusqu'au 27 octobre 2013

No comments: