Pages

Wednesday, November 11, 2015

Avril et le monde truqué, de Franck Ekinci & Christian Desmares

Dans un monde où l'électricité n'a pas été inventée, où l'utilisation du pétrole n'a pas fait son apparition, où les descendants napoléoniens continuent de régner, les savants disparaissent mystérieusement à travers le monde quand ils ne sont pas recrutés par le gouvernement à des fins militaires. Les parents d'Avril ont aussi disparus, son grand-père se cache, et un détective déchu de ses fonctions la traque toujours, mais Avril continue dans le secret les travaux de sa famille. Des années auparavant, ses parents étaient sur le point de découvrir une formule d'invincibilité (qui n'a réussi qu'à donner la parole à leur chat) et Avril reconstitue leur dernière formule.


Si Avril et le monde truqué est bien né sous le crayon de Tardi, à la bible graphique, ce n'est pas une adaptation d'une de ses bande-dessinées, mais un scénario original. Franck Ekinci, à la réalisation et à l'écriture, est aussi le producteur à la tête du petit studio d'animation Je suis bien content (Le jour des corneilles, Persépolis). L'animation est une petite merveille : non contente de montrer que la 2D a encore de beaux jours devant elle, elle est aussi fidèle au style graphique de l'auteur. Je ne fais que me répéter, mais qu'il est beau de deviner des mains et des imaginations derrière un film, et pas une grosse machine. Je suis bien content met à l'honneur les auteurs, avec des styles différents et reconnaissables.



Le film est d'excellente facture malgré l'équipe qui me paraît absolument minuscule, d'autant plus que je compare avec le gigantisme de la boîte dans laquelle je travaille (d'ailleurs, notre film est annoncé dans les médias depuis cette nuit ! Wouwou !). Et toujours en faisant la comparaison, les talents français me sautent aux yeux... leurs défauts aussi. Le scénario est trop léger, brouillon, ouvre des pistes mais ne se donne pas le temps de les suivre, emprunte des raccourcis. Les moments forts n'ont pas l'intensité qu'ils pourraient avoir.


Un film, c'est avant tout une histoire et même si un film d'animation a la chance d'avoir une durée de production extrêmement longue, une fois qu'il est commencé, il est difficile de remettre la matière première, le scénario, en question. Chez Illumination où je travaille, le scénario n'est jamais terminé, re-manipulé jusqu'au bout. Evidemment, le budget permet aussi d'essayer, de changer, de revenir en arrière. Avril et le monde truqué, avec son budget moindre, ne peut pas se permettre ce genre de production. La spontanéité est un point essentiel à la base de la créativité française, tandis qu'une production américaine, qui pense à vendre des produits dérivés, réfléchit sans cesse à la meilleure manière de revenir à cette spontanéité perdue dès le départ. Avril et le monde truqué me fait réfléchir sur mon propre avenir professionnel... bref, je ne suis pas entièrement rentrée dans le film, bluffée par les formidables images, freinée par les défauts du scénario.


Avril et le monde truqué et son monde steampunk vous prendra sans doute moins la tête que moi si vous ne travaillez pas dans l'animation, foncez !


Avril et le monde truqué
de Franck Ekinci & Christian Desmares
avec : Marion Cotillard, Philippe Katerine, Jean Rochefort,...
sortie le : 4 novembre 2015

No comments: