Pages

Sunday, October 28, 2012

In another country, d'Hong Sang-Soo

Une réalisatrice française se retrouve pour deux jours dans un motel d'une station balnéaire sud-coréenne. Avec elle, un réalisateur Sud-Coréen, sa femme enceinte jusqu'aux dents, un sauveteur en mer qui vit dans une tente devant les sanitaires de la plage,... Trois scénarios dépeignent Anne, femme forte dans sa solitude, épouse fraîchement quittée ou amante frivole. Les personnages qui gravitent autour d'elle sont aussi toujours les mêmes mais interagissent toujours différemment à ses côtés.


Hong Sang-Soo est un réalisateur qui s'exporte malgré, ou grâce à son étrange poésie de la cinématographie. Sa caméra est brute, comme un film de vacances, sans complaisance pour les lumières. D'ailleurs, ses décors, souvent mélancoliques dans leur naturalisme, ne sont jamais égayés par un quelconque souci de d'enjolivement. Cette fois, dans In another country, la station balnéaire est vide de gens, et la plage souillée de débris de bouteilles de soyu. Le sauveteur n'a pas grand monde à sauver, lui seul semble braver le froid de l'eau pour aller nager. La seule attraction du coin est un phare qu'on a du mal à trouver, tout petit posé sur la mer. Quant à la chambre d'hôtel, c'est un petit studio dépouillé et sa seule fantaisie est une petite lampe en forme de cœur kitschounette qui orne le mur de la chambre.


Les personnages sont aussi les mêmes au cours de la filmographie d'Hong Sang-Soo. Inspiré par son propre personnage, il n'est pas rare qu'on y croie un réalisateur peu inspiré. Les couples se défont plus qu'ils ne se trouvent, figés dans leur fatigue. Hong Sang-Soo pousse le vice jusqu'à multiplier en un seul film ses personnages par trois. Les trois visages d'Anne sont à peine sortis de l'imagination d'une jeune fille, contrainte à l'ennui, et qui met sur le papier trois idées de scénarios de court-métrages, et s'inspire d'une réalisatrice rencontrée lors d'un festival. Hong Sang-Soo de son côté, a aussi dû se trouver sous le charme d'Isabelle Huppert pour la filmer dans ces trois histoires.


Elle est toujours aimée, désirée, tout en étant elle attirée par le joli sauveteur en mer, exubérant et élément comique du film dans sa maladresse et ses tentatives de communication en anglais. Isabelle Huppert/Anne incarne tour à tour toutes les facettes d'une femme qu'on aimerait aimer toute sa vie. Hong Sang-Soo la fait fumer, désinvolte, la pare d'une robette et de petits talons qui claquent alors qu'elle trottine sur le bitume; elle est désespérée et belle, soule sur la plage. Au-delà de la fiction, l'actrice envoûte et Anne montre aussi la fascination d'un réalisateur pour sa comédienne.


Si j'étais un homme, moi aussi je serais certainement amoureux d'une femme comme Isabelle Huppert. Ses rôles lui donnent une distinction un peu hautaine et elle s'élève, tout en s'offrant toujours à l'écran complètement. Ses interviews prouvent sa culture et son détachement face à son image et celles des actrices en général. Aujourd'hui, alors qu'elle approche de la soixantaine, elle réussit autant à être une Anne frigide et mûre, blasée, qu'une Anne frivole, enthousiaste et rêveuse. 


En ce moment, après Looper et avoir vu les autres films de Rian Johsnon, je m'extasie devant des cadres parfaits, millimétrés et pleins de sens.  In another country montre une toute autre part du cinéma qui me fait vibrer, étonnant de sensualité grâce à la seule présence d'une actrice et l'image n'a plus d'importance.


In another country 
d'Hong Sang-Soo
avec: Isabelle Huppert, Yu Junsang, Yuhjung You,...
sortie française: 17 octobre 2012

No comments: