Pages

Monday, October 22, 2012

Tiny furniture, de Lena Dunham

Son diplôme obtenu, et après une douloureuse séparation, Aura revient chez sa mère à Tribeca. Elle s'installe dans son ancienne chambre, dans le duplex où sa mère, artiste, crée, photographie et vit avec la petite sœur d'Aura. Aura ne sait pas trop où diriger sa carrière professionnelle, accepte en attendant trouver sa voie un boulot d'hôtesse de jour dans un bar/restaurant, retrouve Charlotte, une vieille amie excentrique perdue de vue, et permet à un vidéaste de s'installer chez elle pendant quelques temps.


Ce film n'a vraiment d’intérêt que si Girls, la série d'HBO, vous a plu et que vous êtes curieux de découvrir la jeune  réalisatrice; c'était mon cas. Lena Dunham a réalisé Tiny furniture en 2010, à l'âge de 24 ans. Un an plus tard, elle crée avec HBO la série Girls, qui reprend plus ou moins la structure du film avec quelques modestes changements. Ces derniers respirent cependant soit la maturité acquise après une première réalisation intelligente - je veux dire par là que Tiny furniture dose correctement la part d'égocentrisme qu'on peut espérer de la part d'une très jeune réalisatrice, avec une intrigue simple et des personnages attachants - ou/et un entourage et/ou une équipe qui ont réussi à prendre le meilleur de l'esprit créatif de Lena Dunham.


Le personnage d'Aura est extrêmement proche, probablement, de Lena Dunham. La réalisatrice fait d'ailleurs jouer avant tout sa sœur, sa meilleure amie, sa mère, qui est aussi photographe dans sa vraie vie comme dans le film. Aura est, comme bien des jeunes diplômées, perdue sur le marché du travail, perdue dans sa vie sentimentale, et a encore un peu besoin de se faire materner, tout en revendiquant très fort son indépendance. Elle est cependant, comme peu de jeunes gens aujourd'hui, certaine de vouloir se lancer dans le domaine de la vidéo, et a à disposition un superbe appartement et une mère qui ne la mettrait pas à la porte. La série Girls voit justement son héroïne jetée hors de chez elle par ses parents, et si elle se sent autant qu'Aura l'âme créative, elle contrainte de s'envoler loin du nid familial et bien obligée de survivre.


Tiny furniture présage simplement ce que l'on sait maintenant, que Lena Dunham était en 2010 une fille à suivre, qui rassemble pas mal de points communs avec l'espèce humaine la vingtaine passée, et a les outils pour en faire une analyse déroutante d’auto-dérision. De Tiny furniture à Girls, on note déjà une jolie évolution du personnage. A voir si Lena Dunham continue sur le bon chemin et à évoluer positivement.


Tiny furniture
de Lena Dunham
avec: Lena Dunham, Alex Karpovsky, Jemima Kirke 
sortie américaine: 2010

No comments: