Pages

Monday, March 7, 2011

Hollywood liste rouge, de Karl Francis

Herbert Biebermann est un réalisateur qui connaît un certain succès à Hollywood dans les années 1930 et 1940. Marié à l'actrice Gale Sondergaard, le couple bénéficie d'une grande notoriété dont il profitent tous deux pour faire entendre leurs voix contre le fascisme et l'influence d'Hitler en Europe. Membre du parti communiste, Herbert Biebermann voit soudainement son aura s'étioler, lorsque le président Truman instaure une commission élargissant le maccarthisme et demande au FBI d'enquêter à Hollywood pour découvrir toute trace de déloyauté à ses idées. Herbert Biebermann fait partie d'une blacklist qui l'empêche, lui et 9 autres (ainsi que Bertolt Brecht), de travailler, et a pour conséquence d'empêcher également sa femme de trouver des rôles. Herbert Biebermann et ses compagnons passent alors par la case prison; certains, ensuite, revoient leurs opinions; d'autres opiniâtres, décident alors de réaliser en dehors d'Hollywood un grand film sur le féminisme.



Hollywood liste rouge retrace l'histoire de ce grand film, Le sel de la terre, dont la réception, à sa sortie, fut accueillie par les canons de l'armée, et les cris des politiques; le FBI n'a eu de cesse de saboter le tournage, et le film est né d'un combat de producteurs, réalisateurs, scénaristes, acteurs, pour refuser d'être exclus du système hollywoodien. On peut donc qualifier le film de Karl Francis de docu-fiction sans trop se tromper. Il est certain que l'histoire est romancée, mais la vérité porte le film. 


En témoigne cette accumulation d'images en noir et blanc, façon archives, qui se colorent pour permettre au spectateur d'entrer dans l'actualité et de partager le quotidien de ceux qui la font. Le procédé est un peu explicite, et assez redondant, permettant ainsi des sauts dans le temps, et des ellipses explicatives. Cependant, grâce, ou à cause de cette documentation fouillée, en plus d'être pris au cœur d'une production difficile, et dans un contexte politique houleux, on découvre tout un pan de l'Histoire dans ses détails les plus absurdes. Le maccarthisme, s'étendant jusqu'à Hollywood, parmi les couches qui peuvent paraître les plus futiles de la société, possède un étrange écho dans le rapport qu'aujourd'hui entretiennent médias et politiques, stars, paillettes, et gouvernement. Les rouages machiavéliques depuis la Maison Blanche jusqu'en Californie, les conséquences directes du fascisme allemand et italien sur l'industrie cinématographique, toutes ces ficelles sont parfaitement représentées et expliquées, redonnant au spectateur la passion de l'Histoire.


Au-delà de l'aspect très documentaire de Hollywood liste rouge, j'ai également redécouvert les talents d'acteur de Jeff Goldblum dans la peau d'Herbert Biebermann. Je me souviens du type dans... Jurassic Park, hem hem. Pas forcément une référence à revendiquer haut et fort. Tour à tour fier, au sommet de son art, revendicateur, humble, emprisonné, il incarne parfaitement un réalisateur hors normes, dont le cerveau ne cesse de capter des bribes de scénario dans la vie la plus abjecte. L'excellente interprétation de Jeff Goldblum est au cœur de la réussite d'Hollywood liste rouge, dont le personnage central est celui qui réussira aussi à réaliser Le sel de la terre dans des conditions extrêmes, en continuant à être fidèle à ses idées. Angela Molina tient aussi son propre rôle, celui de l'actrice principale du Sel de la terre.


Hollywood liste rouge est une très jolie découverte, autant au niveau cinématographique que pour la période historique que le film éclaire. Il faut évidemment et absolument coupler un tel visionnage avec celui du Sel de la terre, d'Herbert Biebermann.



Hollywood liste rouge
de Karl Francis
avec Jeff Goldbum, Greta Scacchi, Angela Molina,...
sortie française: direct en DVD le 8 mars 2011?

Cet article m'a été demandé par Cinetrafic dans le cadre de l'opération DVDtrafic. Et quelques liens pour en savoir plus: ici pour une liste de films sur le sujet, et là pour la fiche Cinetrafic!

No comments: