Pages

Friday, July 13, 2012

La fin d'une époque, le début d'une autre? Bref tire sa révérence

Ca y est, Bref, c'est fini, c'était bien. La série, à ses débuts, en août 2011 rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps, avait fait explosé les codes de la série. Certes, il y a eu Kaamelott, oui, il y a toujours Le visiteur du futur, mais Bref a plus que ces deux excellentes autres séries posé la question du savoir-faire français en matière de série. Evidemment, Canal+ y a été pour quelque chose. Kaamelott s'est elle peut-être embourbée dans le schéma ultra-classique de diffusion que lui a proposé M6, et Le visiteur du futur continue son bonhomme de chemin avec une chaîne malheureusement peu suivie du grand public, NoLife. Bref a eu donc aussi la chance de continuer son existence joyeusement foutraque de série de copains tout en profitant d'une audience de ménagères et de parler aux geeks qui préfèrent suivre une aventure sur le web.


C'est tout un schéma de production que Bref a redéfini. Ca tombe bien, car en ce moment, on n'a jamais vu les scénaristes français se poser autant de questions. Intégrer l'écriture dans le processus global de la série, plutôt que de les exclure en les remerciant de leurs bonnes œuvres, les laisser inventer au fur et à mesure que se construit la relation avec le public, bâtir leur réflexion en équipe plutôt que tout seul dans leur coin, voilà quelques innovations qui rapprochent leur travail de celui de leurs confrères américains.


Bon, d'accord, ces sujets étaient sur le tapis sans forcément que Bref vienne imploser dans le paysage audiovisuel. Mais la fin de cette série est l'occasion de tirer des enseignements. Quant à ce que je pense des derniers épisodes. Comme tout le reste, y'a du bon, y'a du moins bon, mais les deux derniers épisodes sont plutôt dans le haut du panier. Par contre, malgré le bon travail des graphistes, je n'ai pas saisi l'humour de Je suis né par exemple, et je trouve un peu dommage de terminer la série sur un paquet de dépression. Dans les derniers épisodes, Bref a su nous tirer des larmes - tout en nous faisant rire, mais avec plus de sérieux, de maturité?


Et la suite? On se retrouve au cinéma alors? Ne faisons pas de pronostics hasardeux, mais les types de Bref semblent avoir gardé la tête sur les épaules, et s'ils déclinent la série en long-métrage, ils vont le faire bien - hé, les gars, votre monteur, là, il aura besoin d'assistants, non? En tout cas, on les attend au tournant, et on veut croire que quelle que soit la suite, elle sera bien. Et euh, comment ça j'ai divergé sur les scénaristes français?


Bref
série complète diffusée sur Canal+
créé par Kyan Khojandi
écrit et réalisé par Kyan Khojandi et Bruno Muschio

No comments: