Pages

Monday, August 6, 2012

5 ans de réflexion, de Nicholas Stoller

Tom et Violet s'aiment, cela ne fait pas de doute; pour concrétiser cet amour, rien de mieux qu'un mariage. Alors qu'ils son fiancés et que leurs deux familles s'apprêtent à célébrer, Violet reçoit une proposition de poste dans une université du Michigan. Adieu San Francisco, adieu l'espoir de Tom de diriger son propre restaurant, bonjour la neige! Tom est cependant prêt à travailler partout pour que Violet puisse se réaliser dans sa carrière. Le mariage est remis à plus tard. Mais les années passent, Tom ne se fait pas à la vie du Michigan, et Violet s'éloigne, alors que l'idée du mariage reste sans se concrétiser.


Ce n'est pas tout à fait le genre de film que j'ai l'habitude d'aller voir. Mais, enfin une comédie romantique avec de bonnes critiques, en plein été, ça se tente. Je me demande toujours quelle est la part du réalisateur dans ces films, hollywoodiens, demandés par des producteurs à coup sûr. Après un coup d’œil sur la filmographie de Nicholas Stoller, qui ne contient que quelques bouses du genre Sans Sarah, rien ne va, ou American trip, on sait que la mise en scène va être efficace sans se distinguer. Le type a plutôt été productif au scénario. Il donne généralement dans la comédie, pas forcément romantique mais plutôt grossière: Les Muppets, Les Voyages de Gulliver,... Là il devient quand même intéressant, c'est que Nicholas Stoller produit aussi, et qu'il cumule ces trois fonctions accompagné de Jason Segel, son acteur principal, sur 5 ans de réflexion. Deux mecs pas très subtils, certes, mais qui font du coup sur ce film exactement ce qu'ils désirent.


Et la comédie fonctionne, même sur les deux heures de séance - est-ce que quelqu'un va se décider à se remettre à écrire pour du 90 minutes?! Le scénario n'est pas toujours élégant. Il arrive que ça rote ou que ça pète. Ne demandez pas à deux tels hommes de rester fleur bleue sur la longueur. Mais ces grossièretés permettent d'inviter son copain au cinéma. Pour les fi-filles, le pitch de base reste tout de même "mariage à tout prix" - le mariage étant la consécration absolue d'une vie et le plus beau jour de la vie d'une femme qui peut s'habiller d'une robe de princesse pour l'occasion - et le happy end est de rigueur.


Les rôles sont cependant inversés au début du film, ce qui pourrait presque le rendre féministe. C'est bien Violet qui refuse de vivre sa vie enfermée, en s'occupant des couches et des gamins tandis que son homme réussirait sa carrière. Tom quitte son job pour lui permettre de s'accomplir professionnellement, et il devient soudain l'homme au foyer. Une simple inversion des rôles est simpliste; mais on y ajoute une bonne dose d'auto-dérision, un second degré permanent - que ce soit pour rire des relations homme/femme, mais aussi de la comédie romantique elle-même - et l'équilibre est maintenu. On risque de temps en temps d'aller un peu loin, mais Nicholas Stoller reste toujours pile du bon côté, flirtant juste avec le mauvais goût sans y tomber totalement.


Il choisit également, au contraire de nombre de comédies romantiques, de faire du personnage masculin son héros au cœur tendre. Et cela n'arrive pas si souvent d'explorer avec justesse le côté romantique de l'homme. Sans perdre de testostérone, Tom montre son cœur tendre; oui, on peut avoir des couilles et être amoureux, rêver de se marier avec la femme de sa vie et se plier en quatre pour elle.


Quitte à voir un film hollywoodien, autant aller voir celui-ci qui convient bien à l'été et n'est pas à 100% conventionnel!


5 ans de réflexion
de Nicholas Stoller
avec: Jason Segel, Emily Blunt, Chris Pratt,...
sortie française: 1er août 2012

No comments: