Pages

Thursday, May 30, 2013

Projet Peugeot 2012 #2

Il s'est passé du temps depuis le premier post concernant le projet Peugeot! Quatre mois pour être précise... Et trois ou quatre sessions durant lesquelles j'ai plongé les mains dans le cambouis. Procrastination, j'écris ton nom. Voilà quelques photos du squelette qui traîne dans mon salon. Il fait plutôt le fier, même s'il est incomplet, car il a connu des étapes moins glorieuses et moins photogéniques, mon petit vélo!

C'est à l'atelier Vélorution que j'effectue la plupart de mes manipulations. Je vous laisse découvrir les détails sur le site, mais pour faire court, c'est un espace tenu par des bénévoles - donc ouvert pas très souvent - accessible après cotisation minimale, et où on paie surtout en faisant circuler les informations. L'atelier est plein de gens qui conseillent, qui aident. Quand on est débutant, on (ap)prend tout! Et l'idée est de rediffuser peu à peu les conseils reçus, de mettre la main à la pâte pour aider comme on a été aidé au départ. Personnellement, je ne redonne pas encore de conseils, mais j'adore me lancer dans le bricolage. J'ai passé deux heures à limer trois millimètres de ferraille, et j'en ai été ravie. Plaisir simple pour esprit simple, hein. Bref, durant la première session, il s'agissait de démonter tout mon vélo. Ça m'a pris bien trois heures, entre les boulons coincés et les vis que tu ne comprends pas très bien avec quel outil elles sont censées s'enlever. J'ai laissé sur place les machins que je savais ne pas vouloir remonter, notamment mes roues et mes pneus, et j'ai embarqué sur mon dos un vélo en pièces détachées.



J'ai conservé surtout le cadre, et les éléments qui servent à identifier mon vélo en tant que Peugeot - vive les marques, n'est-ce pas. Les roues, j'ai préféré en acheter des toutes neuves, quitte à y mettre le prix, parce qu'une roue voilée se remplace forcément, c'est trop compliqué, voire souvent impossible, à redresser. Étant donné que mon vélo roule à Paris, et que la ville n'est pas trop vallonnée, je me contente d'un seul plateau et d'une seule vitesse; et j'ai aussi choisi d'avoir un freinage en rétropédalage, bien mieux que le classique frein sur route mouillée. Je vais tout de même évidemment en conserver un sur la roue avant. J'ai aussi fait un gros investissement dans une selle de marque Brooks, d'abord parce que c'est beau, et ensuite parce que je déteste les grosses selles rembourrées. Tout le reste, je compte le trouver à l'atelier Vélorution sur des carcasses de vélo, et ne pas dépenser beaucoup plus.



Les deux ou trois sessions suivantes se sont déroulées dans mon salon. J'ai réussi à dégueulasser mon appartement en époussetant mon vélo au WD40, une sorte d'huile miracle qui enlève la crasse. Et la crasse, il y en avait. C'est fou ce qui peut rentrer dans les rouages d'un vélo et s'y accumuler pendant vingt ans. Je vous passe les détails, mais par exemple, sur le vélo que j'utilise en ce moment, il n'y a pas de vis pour tenir la potence. Le guidon tient assez miraculeusement avec la crasse. Une fois propre, j'ai passé sur mon cadre deux couches de vernis anti-rouille. Je crois que j'en ai un peu abusé, car le blanc de mon vélo a pris une teinte jaunâtre... Tant pis, au moins, la rouille ne le bouffera pas jusqu'à l'os. Cette petite chose sent fort mauvais, je vous conseille de passer votre vernis à l'extérieur, ou de fortement aérer votre appartement, histoire de ne pas comme moi devoir fuir pour ne pas terminer étouffé.


Pour la dernière session, retour à l'atelier! J'ai commencé par accrocher mes roues, histoire de pouvoir pousser mon cadre à demi-monté au lieu de le porter. Encore une fois, ça m'a pris trois heures alors que je comptais juste faire ça rapidement. Je n'ai donc pas eu le temps de trouver une fourche correcte pour mon guidon, et voilà où j'en suis! Je commence donc à remonter en pensant surtout que je balade mon vélo de l'atelier à chez moi, donc roues et guidon en priorité. La selle ensuite sans doute, puisque je l'ai, et les gros travaux de chaîne et de pédales en dernier. Ce n'est peut-être pas un ordre correct, mais le choix est surtout pratique.


adresses utiles:

No comments: