Pages

Monday, May 13, 2013

Stoker, de Park Chan-Wook

Le jour de ses dix-huit ans, India perd son père dans un accident de voiture. Elle se retrouve seule dans une immense propriété, avec sa mère qui ne s'est jamais chargée d'elle, sans amis car ses camarades de classe la trouvent bizarre. Débarque un oncle inconnu, le frère de son père, qui cache forcément quelque chose, pour avoir lui-même été dissimulé si longtemps.
Stoker est une histoire de deuil, mais le contexte huppé, l'étrangeté de la jeune India, ne rendent pas l'histoire parfaitement universelle. Stoker ne ressemble pas à un film d'apprentissage, même s'il aide India à sortir de l'adolescence et à prendre son envol. Park Chan-Wook, au lieu d'explorer les affres de la jeunesse, préfère se servir de ses principales caractéristiques pour faire un film sur le bizarre; il distille aussi dans son intrigue des gouttelettes de sang. Stoker se place à une frontière entre le thriller et le film d'apprentissage.


On perd du coup un peu le fil du scénario, plus concentré sur son ambiance, et avançant à petits pas vers le dénouement, et la révélation d'identité de chacun des personnages. India trouvera son chemin vers l'avenir, et Charlie, l'oncle, montrera son visage véritable. Pour arriver à ce but, encore faut-il supporter la danse sur un tempo à rallonge, voire même, par moment, en marche arrière.


Heureusement, si le déroulé de l'action est lent, l'image et le montage dynamisent efficacement le film. On peut donc aisément mettre de côté la légéreté du scénario pour se laisser envoûter par l'ambiance. Mia Wasikowska y est pour beaucoup, attirant la caméra comme un aimant, entre l'ombre et le mystère qui l'entourent. Matthew Goode s'en sort nettement moins bien et s'applique surtout à ne pas cligner les paupières et ne pas faire craquer son maquillage de hubot. Entre eux deux, Nicole Kidman jour un rôle moins subtile mais efficace dans une veine très sexuelle, de belle femme délaissée et amère.


Pas sûre que ces jolis tableaux figés réussissent à conserver notre attention plus longtemps que le temps d'une séance de cinéma.


Stoker
de Park Chan-Wook
avec: Mia Wasikowska , Matthew Goode, Nicole Kidman,...
sortie française: 1er mai 2013 

No comments: