Pages

Tuesday, September 10, 2013

Carnet de voyage - Toscane 2013

Quelques photos peu artistiques de mon voyage en Toscane en cliquant sur l'image ci-dessous. Elles sont toutes assez cramées, suite à une expérimentation avec mon appareil, ce n'est pas mon meilleur diaporama... Cela dit, photos jolies ou pas, voici aussi quelques conseils valables si vous souhaitez voyager en Italie et découvrir la région de la Toscane (ce que je vous conseille très fortement de faire).

J'ai logé à Sienne, et pris un logement via Airbnb. Je vous laisser choisir vous même votre petit nid d'amour selon vos besoins et vos envies, ou loger à l'hôtel. Sachez aussi qu'en Italie, un mode de voyage apprécié est l'agriturismo. Ce sont des fermes qui vous accueillent. Vous partagez alors avec vos hôtes les produits du potager, de l'oliveraie du domaine, et autres délicieuses choses locales. Y'a pas plus authentique. Vous aurez juste besoin d'une voiture, car ces sites sont généralement à l'extérieur des villes. Si vous n'avez pas votre permis, ou un petit budget, faites comme moi: prenez le car. Les villes toscanes sont très accessibles par ce biais et vous pourrez oublier la galère du parking, systématiquement blindé et en dehors des villes et villages à voir.


Sienne
A l'intérieur de l'enceinte de la ville, vous passerez forcément voir le Duomo et la piazza del Campo. Venez un dimanche, quand les habitants de chaque quartier défilent en fanfare dans leurs couleurs, tapant sur leurs tambours et agitant leurs drapeaux, jusqu'à la place centrale. Je vous recommande aussi d'aller vous reposer au jardin botanique. C'est calme, aucun touriste ne vient jusque là, la vue sur la campagne est magnifique et vous vous trouvez au milieu des oliviers. Si vous logez à Sienne, vous devrez forcément connaître la piazza Gramsci, d'où partent les autocars. Certains partent de la gare ferroviaire: il faut alors sortir par la porte Camollia, continuer un peu en dehors de l'enceinte de la ville et descendre un nombre impressionant d'escalators (au moins quinze) pour arriver à la gare. Autre détail technique: vous avez droit à une heure gratuite de wifi par jour. Il faut pour cela récupérer un code au bureau de la Comune di Siena qui se trouve sur la piazza del Campo (pas à l'office de tourisme) avec une pièce d'identité.

Mais sinon, qu'est-ce qu'on mange? Chez Zest, vous aurez un menu pas très traditionnel, mais excellent. La carte des vins est vraiment chouette. Situé dans une petite rue en pente assez ardue, des tables vous accueillent dehors sans qu'on sache vraiment comment elles tiennent sans pencher. De là, jolie vue sur le Duomo. A l'osteria Pane e vino, c'est beaucoup plus bonne franquette. Mais les plats sentent le fait maison, de manière journalière, et le vino della casa est bon. Pour ceux qui préfèrent poser les yeux sur un monument historique (ou au jardin botanique!), prenez le vin à emporter: 1L tiré du tonneau dans une bouteille en plastique, et on n'oublie pas de vous proposer des verres. Si l'option pizza al taglio ne vous branche pas plus que ça (à chaque coin de rue, 1e50 la margherita), allez chez De Miccoli pour prendre entre deux tranches de pain sans sel une excellente charcuterie ou du pecorino! Derrière l'immonde tapis lacéré qui cache l'entrée de sa boutique, le type qui tient cette échoppe parle un bon français et adore ses jambons. Pour ramener du bon vin, à La Cantina del Brunello di Montalcino on vous conseillera dans une jolie cave. Mais ça, c'est seulement si vous n'avez pas l'occasion d'aller à...


Montalcino
Sans aucun doute ma visite préférée. La ville n'est pas bien grande: une rue principale, évidemment quand même deux jolies églises ou trois, une forteresse pas loin. Située sur les hauteurs, Montalcino est le chef-lieu des vins Brunello. On trouve donc caviste sur caviste dans la ville. Étonnamment, il y a très peu de touristes qui passent par là. En deux ou trois heures, on a largement fait le tour de la ville, et les gens préfèrent sans doute visiter des villes plus grandes. L'accueil chez les cavistes est professionnel, et pas touristique pour un sou. J'ai pour ma part profité d'une dégustation avant de faire quelques achats. Dans la ville, les rues sont extrêmement calmes, et chaque bâtisse a un point de vue incroyable sur le panorama d'oliviers et de vignes. En me baladant, j'ai aussi respiré les meilleurs fumets sortant des cuisines de tout mon séjour. Je suis tombée raide dingue de ce minuscule village perché, alors que bon, concrètement, à part du vin et du soleil, il n'y a rien du tout. A-t-on besoin de beaucoup plus? Je vous recommande d'y passer, sans vous presser, de déjeuner avec une jolie vue, et de faire vos emplettes oenologiques, ça changera drôlement de la foule de...


San Gimignano
Passage obligé, San Gimignano vaut évidemment le détour. L'enceinte de la ville préservée, son panorama, ses rues escarpées... Mais vous devez suivre l'immense troupeau qui grimpe et descend la rue principale. On trouve bizarrement pas mal de calme dans un espace vert dont je n'ai pas trouvé le nom, qui s'étend autour du musée ornitologique. Préparez vous cependant surtout à subir la cohue.

Colle di Val d'Elsa
En chemin vers San Gimignano, je me suis arrêtée à Colle di Val d'Elsa. C'est encore plus petit que Montalcino: la vieille ville seule vaut le coup d'être visitée, pas les extensions plus modernes qui se trouvent au pied de la colline/montagne où culmine le centre historique. Il y a concrètement juste trois rues. Une heure suffit pour tout parcourir. Il n'y a même pas de vin, mais le point de vue est de nouveau superbe. Vous avez un ascenseur pour grimper dans la vieille ville. Evidemment, j'ai fait la maligne et je suis montée et descendue à pied. Pour grimper, j'ai pris une route détournée. Je suis redescendue par un trajet plus direct et arrivée au beau milieu d'une pente au dénivelé vertigineux, je me suis demandé ce que je faisais là, avant de terminer en glissant dans mes ballerines et en m'agrippant à une rampe, placée seulement sur les derniers 100 mètres. Pas étonnant que je n'ai croisé personne!


Via Francigena
J'avais envie de me balader dans la campagne toscane, par la via Francigena qui traverse l'Italie jusqu'à Rome (where else?) en venant de France. Je me serais même contentée de moins de kilomètres que ça, mais au bout de deux bonnes heures de marche depuis Sienne vers le sud de la ville, j'ai laissé tomber: marcher sur une route goudronnée, en traversant certes des paysages sympa, ne ressemble pas à de la randonnée. En tentant la voie vers le nord, j'ai carrément suivi une double voie... Bref, la via Francigena aux alentours de Sienne ne vaut pas le coup.


Le café
C'est une destination de tous les matins, de préférence avant dix heures, dans n'importe quelle échoppe, debout, en laissant 1e sur le comptoir. On ne s'amuse pas à vous dessiner des cœurs dans votre tasse, on va à l'essentiel: un shot noir d'espresso, avalé debout en moins de trente secondes. Il migliore.

2 comments:

Nathalie - Apps Pour Les Femmes said...

J'ai toujours rêvé d'aller en Toscane et là, ça me donne encore plus envie! J'aime l'idée d'être logée dans une ferme!

Fanny said...

Ah, je suis contente que ça donne envie! J'ai été plusieurs fois en Toscane, je ne m'en lasse pas. Cela dit, prochaine étape en Italie, aller plus au sud!