Pages

Tuesday, April 28, 2015

Everything will be fine, de Wim Wenders

Tomas s'est isolé, loin de sa petite amie et de leurs soucis de couple, pour écrire son deuxième roman. Il percute en revenant de ce lieu perdu, deux enfants surgis de nulle part. L'un des frères ne survit pas à l'accident, Tomas s'effondre pendant quelques mois, rongé par la culpabilité. Les années passent et l'écrivain connait, depuis cette tragédie, le succès.


Wim Wenders semble avoir pensé ce film visuellement ; filmé en stéréoscopie (désolée, on ne me fera pas dire "3D"), certaines images, magnifiques, ne sont là que pour leur beauté. Les paysages glacés canadiens y sont pour quelque chose, et résonnent avec le vide intérieur de Tomas, incapable d'écrire, ou laborieusement. Cependant, le film perd de sa consistance au fur et à mesure qu'on repère ces images creuses, ces plans qui ne sont là que pour la beauté et qui auraient sans doute été encore plus magiques en stéréoscopie. C'est d'autant plus visible quand on voit le film sans relief.


James Franco, crispé en permanence, est peu crédible dans son personnage d'écrivain aux gros bras. A part l'intensité de cet accident qui lance sa carrière et débloque son écriture, sa vie répète des clichés : des femmes l'aiment, il ne ressent rien pour elles, vit tout de même auprès d'elles. Qu'est-ce qui le rend alors proche des enfants, de la fille de sa compagne par exemple, ou du petit Christopher qui hante ses pensées ?


Dommage que ce joli sujet soit noyé sous la technique.


Everything will be fine
de Wim Wenders
avec : James Franco, Charlotte Gainsbourg, Marie-Josée Croze,...
sortie le : 22 avril 2015

No comments: