Pages

Thursday, April 23, 2015

Gaumont, depuis que le cinéma existe - au 104

Gaumont a 120 ans et le 104 propose un panorama des activités de l'entreprise depuis ses débuts : affiches, extraits, mais aussi exposition de vieilles caméras et de systèmes sonores. Tout en promouvant l'art, le groupe a su jouer sur l'aspect commercial du cinéma pour se développer.


L'exposition est entièrement gratuite, seules les visites guidées sont payantes (à un prix plus qu'abordable). Quatre salles dispersées autour de la halle Aubervilliers. En plein milieu, la tente foraine est décorée d'une fresque chronologique des films marquants du catalogue Gaumont. Deux films trop longs pour les suivre en intégralité sont projetés... Arrêtez vous un instant mais de mon côté, je ne vois pas l’intérêt de rester deux fois 60 minutes assise là-dedans. Un parcours d'exposition classique montre de nombreuses affiches, des caméras etc. Pour biens saisir le sens de tout cela, je vous conseille de laisser trainer une oreille à côté de la visite guidée... La salle "cueillette des marguerite" est rigolote mais parfaitement anecdotique : un jeu de miroir engage le spectateur à projeter lui-même les portraits de grands acteurs dans une grande salle sombre. 


J'ai en revanche passé pas mal de temps au Gaumontrama, où sur des grands écrans panoramiques étaient projetés des extraits de films, trois sur un écran, le son suivant tour à tour l'un ou l'autre... On se laisse porter au fil des sons, et on retrouve des scènes cultes, mises en parallèle selon des thèmes, des acteurs, des réalisateurs... Une petite dizaine d'écrans, trois extraits loin de passer en boucle, autant dire que pour tout voir, il faudrait y passer du temps. Je me suis juste laissée balader, attirée par une image ou un son. Tout autour de la salle sont aussi exposés des costumes, qu'il est amusant de relier aux films.


Cette exposition, qui peut se parcourir rapidement, en dilettante, permet aussi de découvrir encore une fois le formidable espace du 104. Ce lieu médiatiquement discret fourmille de... on ne sait jamais trop quoi, il y a toujours une scène en construction qui semble à l'abandon quelque part. Le dimanche, on peut profiter des chaises longues et du spectacle toujours renouvelé des danseurs hiphop / street dance et des jeunes comédiens venus là pour répéter. Pour boire un verre, il y a toujours le Café caché, un camion à pizzas, le Grand Central... Et la librairie Le Merle moqueur est ouverte.


au 104 jusqu'au 05 août 2015

No comments: