Pages

Saturday, April 4, 2015

Ma vie de yogi #1 - Introduction et vidéos

Est-ce que ce blog va oublier le cinéma et ne parler plus que de yoga, est-ce que je vais devenir hippie ? Non. Mais le cinéma me motive peu en ce moment. Je n'ai plus envie de voir des films juste bons c'est-à-dire médiocres. D'ailleurs, vous avez vu cette vidéo qui confirme que Birdman est un film incroyable ? Pourquoi il n'y a pas plus de Birdman sur les écrans ?


Avant, le yoga, c'était :
- parce qu'un type se moque de moi au boulot quand je dis que je suis incapable de méditer (il médite une heure tous les matins) et que ma manière de me vider l'esprit, c'est de faire du vélo très vite (promis maman, je suis prudente) ; 
- parce que je ne suis pas souple (surtout pas des poignets, comme si ça servait à quelque chose) ;
- parce que je ne comprends pas l'engouement, alors je suis plus assidue que les pires yogis, pour comprendre ; 
- parce que j'ai quand même fait deux ans de tai chi chuan, et que ça m'a plu, et que c'est un peu pareil, non (pas vraiment) ?

Maintenant, le yoga, c'est :
- des heures sur Photoshop à créer des séquences, le yoga s'associe avec mon esprit geek ;
- dix minutes tous les matins, quarante minutes quand ça me chante le soir (devant une série), et ça a un impact incontestable sur mon sommeil ;
- un tapis, un livre, un carnet Moleskine, ça ne prend pas trop de place physique.


Jusque là, j'ai testé le Bikram, le Vinyasa, et j'ai une séance d'Ashtanga programmée ; du Strala yoga à venir, des vidéos dans tous les sens. Je ne sais toujours pas où sont mes chakras (ou alors ça n'existe pas, c'est juste un mot balancé comme ça dans Un indien dans la ville ?), je ne suis pas en paix avec moi-même, je n'ai pas atteint de nirvana, j'ai eu un fou rire intérieur en déclamant des "om". Je n'ai pas encore compris le yoga mais j'aime bien en faire.

J'ai eu des milliers de bookmarks vers des sites improbables, et je commence à faire le tri, à apprécier certains blogs, à en jeter d'autres qui se répètent ou qui copient ou qui sont trop connectés à la nature pour moi, ou des nanas élastiques qui se la racontent alors que je reste coincée dans tous mes angles. Histoire de faire le point, pour y revenir dans quelques mois peut-être, et saisir mon évolution yogiesque, j'inaugure une nouvelle rubrique de blog. Peut-être qu'il y aura des reviews de cours de yoga à l'avenir ?


Je crois qu'il faut fatalement commencer par des cours live, parce que le web regorge de vidéos et qu'un cours peut diriger nos recherches sous cette avalanche. Rien ne vaut un prof (un coach ? un maître ? un gourou ?) et des odeurs de pieds pour partir dans la bonne direction. Ensuite, soit les vidéos sont ultra basiques et il y a trois heures d'explications entre deux poses, ou alors elles sont super pros, rapides, comme si ton cerveau visualisait tout de suite Virabhadrasana. Je recherche donc un entre-deux, qui convient quand on a saisit la base et qu'on cherche à progresser. Top 3.

Adriene explique correctement, notamment les appuis pour réussir à tenir la posture sans forcer comme une brute, mais ne détaille pas pendant trois plombes non plus. En plus, elle est marrante, avec elle, le yoga, c'est un truc pas trop sérieux qu'on fait du mieux qu'on peut mais qui ne s'embarrasse pas d'à-côtés super healthy élévateurs de conscience.

Candace est vachement moins pédagogue et rigolote, mais ses vidéos me semblent juste au-dessus de mon niveau, ce qui me permet d'aller de l'avant et de progresser. Et son classement par durées est sacrément pratique.

Je n'ai pas encore testé les vidéos d'Ariane, mais ses articles spécifiques sur les postures sont impeccables. Ils sont concis, et font le point sur les erreurs de débutant, par lesquelles je passe évidemment.



Promis, ce weekend, je retourne au cinéma.

No comments: