Pages

Tuesday, December 8, 2015

Mia madre, de Nanni Moretti

Margherita réalise un film ; sur le tournage, elle ne cesse de penser à sa mère à l'hôpital et à sa mort annoncée.


Nanni Moretti, inconditionnel de l'auto-fiction, se met en scène en retrait de cet alter-ego qu'est Margherita. Le réalisateur se tient en retrait pour observer son personnage qui le touche peut-être encore plus que d'habitude. Margherita dans le film perd sa mère, comme Nanni Moretti a perdu la sienne, enseignante comme dans le film, en 2010. Il est donc le frère de cette réalisatrice, apparaissant de temps à autres comme le fils parfait, qui donne de son temps pour leur mère et réussit à lui parler, à la raisonner, à la consoler.


C'est évidemment le point de vue de Margherita, laissée seule dans sa peine, et qui se détache aussi inconsciemment de tout ce qui pourrait la soutenir : son frère, son petit ami, son équipe. Nanni Moretti observe cette femme qui a pu être lui, observe sa douleur exactement comme ce frère qu'il incarne, un peu à côté et pourtant exactement par les yeux de Margherita. De manière très ironique, c'est ce que le réalisateur, le vrai, et la réalisatrice, le personnage cette fois, répètent sur le plateau : être soi tout en jouant le rôle, être le personnage tout en laissant apparaître l'acteur. Nanni Moretti avoue ne pas lui-même comprendre cette injonction mais obtenir ce qu'il désire en l'assénant.


Mia madre trouve dans cette contradiction imperceptible la justesse de ton nécessaire pour parler d'un deuil annoncé. Sans sensiblerie ni excès, la fiction rejoint la réalité pour la dépeindre comme un documentaire le ferait autrement.


Mia madre
de Nanni Moretti
avec : Margherita Buy, John Turturro, Nanni Moretti,...
sortie le : 2 décembre 2015

No comments: