Pages

Wednesday, December 9, 2015

Y'a plus de saison des séries #48 - Crazy ex-girlfriend, Jessica Jones

Les filles à l'honneur dans ces deux nouveautés qui m'ont récemment emballée... à l'approche de Noël, c'est tout à fait de mise.


Rebecca n'est pas une avocate ultra talentueuse et à bout de nerfs à New York, elle ne déménage pas du tout sur un coup de tête côte Ouest, dans une ville où par le plus grand des hasards son grand amour de vacances vit.

Dans le déni total et comme dans une comédie musicale, Rébecca fonce, portée par son talent d'avocate mais se prenant totalement les pieds dans sa vie en général. La série joue sur bon nombre de clichés sériels et s'en moque, particulièrement dans des scènes absolument jouissives et musicales où les personnages acceptent totalement de choréographier leurs vies. Si l'intrigue est légère, son déroulé inattendu et bizarre, ainsi que son héroïne loin de toutes conventions, font le job à merveille.


Jessica Jones a des super-pouvoirs mais les planque derrière une activité de détective. Son quotidien, entre filatures de conjoints volages et remises musclées de convocations au tribunal, se teinte de mystère quand il s'agit de ses relations personnelles inexistantes ; une ombre plane sur Jessica, une ombre de super-vilain qui ne tarde pas à se manifester violemment et s'amuse à la torturer.

Des histoires de super-héros de Marvel, honnêtement, j'en soupe suffisamment au cinéma, je ne les connais pas plus que cela et pour la simple et bonne raison que ça ne me passionne pas. Je n'avais pas l'intention de regarder même un seul épisode de Jessica Jones et boum, bonne surprise, j'en ai enchaîné trois, à cause d'une impossibilité de télécharger les dernières sorties des autres saisons en cours... et stoppée là pour la même raison, grrr. Le rythme lent me convient, l'absence de surenchère héroïque est surprenante et laisse la place à une identification plus terre-à-terre du spectateur. En dépit de ses pouvoirs, Jessica est une jeune fille comme une autre à cela près qu'elle a subi un énorme traumatisme. Et ce traumatisme n'est dévoilé que petit à petit, par le truchement de quelques flashbacks et des allusions au fur et à mesure que le vilain se révèle. Une belle sobriété où je ne l'attendais pas, un rythme plein de suspense et une interprétation plutôt classe.


Crazy ex-girlfriend
saison 01 depuis le 12 octobre 2015 sur CBS (US)

Jessica Hones
saison 01 depuis le 20 novembre 2015 sur Netflix (US)

No comments: