Pages

Monday, February 23, 2015

Oscars 2015 - Récompenses

(I got 10/24)

Meilleur film 
Birdman, d'Alejandro G. Iñárritu

Meilleur réalisateur
Alejandro G. Iñárritu, pour Birdman


Meilleur acteur
Eddie Rednayne, dans The theory of everything, de James Marsh 

Meilleure actrice
Julianne Moore, dans Still Alice, de Richard Glatzer & Wash Westmoreland 

Meilleur acteur dans un second rôle
J.K. Simmons, dans Whiplash, de Damien Chazelle

Meilleure actrice dans un second rôle
Patricia Arquette, dans Boyhood, de Richard Linklater

Meilleur film d'animation
Big hero 6, de Don Hall & Chris Williams

Meilleur film étranger
Ida, de Pawel Pawlikowski

Meilleur scénario original
Alejandro G. Iñárritu, Nicolás Giacobone, Alexander Dinelaris Jr. & Armando Bo, pour Birdman, d'Alejandro G. Iñárritu

Meilleure adaptation
Graham Moore, pour The imitation game, de Morten Tyldum

Meilleure chanson
Glory, de John Stephens & Lonnie Lynn, dans Selma, d'Ava DuVernay

Meilleur documentaire
Citizenfour, de Laura Poitras

Meilleure musique originale
Alexandre Desplat, pour The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson

Meilleure photographie
Emmanuel Lubezki, pour Birdman, d'Alejandro G. Iñárritu

Meilleurs décors
Adam Stockhausen & Anna Pinnock, pour The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson

Meilleurs costumes
Milena Canonero, pour The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson

Meilleur montage
Tom Cross, pour Whiplash, de Damien Chazelle 

Meilleur montage sonore
Alan Robert Murray & Bub Asman, pour American sniper, de Clint Eastwood

Meilleur mixage
Craig Mann, Ben Wilkins & Thomas Curley, pour Whiplash, de Damien Chazelle 

Meilleurs maquillages
Franced Hannon & Mark Coulier, pour The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson

Meilleurs effets visuels
Paul Franklin, Abdrew Lockley, Ian Hunter & Scott Fisher, pour Interstellar, de Christopher Nolan

Meilleur court métrage
The phone call, de Mat Kirkby & James Lucas 

Meilleur court métrage d'animation
Feast, de Patrick & Kristina Reed

Meilleur court métrage documentaire
Crisis hotline : veterans press 1, d'Ellen Goodenberg Kent






No comments: