Pages

Monday, February 2, 2015

American sniper, de Clint Eastwood

Elevé au Texas avec un fusil entre les mains, Chris, laissant sa carrière de cow-boy derrière lui, s'engage dans l'U.S. Navy. C'est lors de sa formation qu'il rencontre celle qui deviendra sa femme et la mère de ses enfants, sa famille qu'il délaissera de plus en plus au fil de ses missions en Afghanistan.


En tant que sniper, la mission de Chris est de tuer sans vergogne. Pourtant, ce n'est pas ceux qu'il a tué qui le hantent (parce que ce sont des méchants terroristes), mais, comme il le dit à la fin du film, "all the guys [he] couldn't save", c'est-à-dire les gentils Américains toujours tués par les vilains terroristes. Je ne dis pas que les terroristes sont super sympas. Mais on se trompe quand même de message, non ?


Je ne vais donc pas m'étaler sur la photo du film, très réussie, et sa narration redondante entre missions dans la chaleur et la poussière, et retours à la maison dans la déprime et sur une pelouse bien taillée, avec des enfants qui courent et qui rient, et une femme qui s'inquiète. Clint Eastwood se dit sans doute que montrer le pauvre Chris tout triste en Amérique va justifier son manque total de culpabilité lors de ses missions assassines. Le propos est clair dans son point de vue pro-américain ; pas une seule fois le réalisateur ne tente de montrer une opinion différente ou même de nuancer un tout petit peu son discours.


Ce n'est plus du cinéma, c'est de la propagande.


American sniper
de Clint Eastwood
avec : Bradley Cooper, Sienna Miller, Kyle Gallner,...
sortie le : 18 février 2015

No comments: