Pages

Thursday, October 8, 2015

Vers l'autre rive, de Kiyoshi Kurosawa

Mizuki vit dans la solitude depuis trois ans. Son mari disparu en mer revient subitement, un fantôme de chair et d'os. Il emmène Mizuki faire le trajet qu'il a parcouru pour la retrouver, à la rencontre de ceux qu'il a connu en chemin.


Encore un mort dans le domaine des vivants, accueilli avec surprise et crainte, mais accepté par Mizuki. Décidément, le personnage est récurrent et commun dans différents pays d'Asie. Le fantôme s'exprime un peu plus sur sa condition cette fois-ci : il explique d'emblée qu'il est bien mort, et Mizuki doit le toucher pour y croire complètement. Il y en aura d'autres, croisés au cours de ce road trip.


Plus que la séparation de l'esprit et du corps, j'ai interprété ce personnage comme une vue de l'esprit de Mizuki : son mari est bien parti, mais elle ne peut pas le chasser de sa mémoire et il est toujours là, dans son quotidien vide. Ses affaires ne sont pas défaites, ses secrets, même dévoilés, ne résolvent pas son absence. Mizuki a besoin de ce voyage pour mettre de côté ses souvenirs et plutôt que de tourner au fantastique, c'est une manière de raconter les souffrances et les efforts d'une femme pour tourner la page. Le souvenir comme un fardeau est un thème déjà rencontré chez le réalisateur avec Shokuzai.


Le film est construit de symboles et de différentes manières d'appréhender la mort. En les découvrant, Mizuki trouvera sa manière de faire le deuil de son mari.


Vers l'autre rive
de Kiyoshi Kurosawa
avec : Eri Fukatsu, Tadanobu Asano, Yû Aoi,...
 sortie le : 30 septembre 2015

No comments: