Pages

Tuesday, December 25, 2012

4h44 Dernier jour sur terre, d'Abel Ferrara

A 4h44, au petit matin donc, Cisco et Skye s'apprêtent à mourir en même temps que le reste de l'humanité. C'est l'heure des derniers adieux, des dernières contemplations.



Pas d'aliens, pas de mayas ni de raeliens, pour cette fin du monde. L'explication est plus basique, scientifique, et plausible: l'homme lui-même a tué la couche d'ozone, qui va, en temps et en heure, provoquer l'anéantissement de la planète. Ce sera à 4h44, heure de New York. Quatorze heure avant ce moment, on retrouve un couple, dans un appartement new-yorkais très cossu. Même s'ils ne semblent pas payer leur loyer régulièrement, Cisco et Skye profitent d'une grande surface, suffisante pour caser l'atelier de la peintre qu'elle est et le bureau d'écrivain qu'est Cisco, un bel espace salon, une grande cuisine ouverte, deux ou trois télévisions, plusieurs ordinateurs de marque Apple. L'appartement se complète par une grande terrasse et on y accède même directement par ascenseur, façon penthouse. Ce petit tour du propriétaire résume rapidement les personnages, de classe moyenne plutôt aisée, artistes maudits et couple fusionnel.


D'ailleurs, une des premières scènes du film est une jolie scène de sexe, pas prude comme savent le montrer les Américains généralement, assez crue sans être pornographique, plutôt réussie. C'était une bonne introduction. Si la fin du monde arrivait vraiment, je commencerais aussi par faire l'amour, et puis je réunirais toutes les personnes que j'aime; ou sinon, j'irais au moins les voir, une dernière fois. Le sexe, pour Cisco et Skye, hop, c'est fait. S'ensuit une bonne heure de dépit, où Cisco se montre obsédé par ce qui se passe à l'extérieur - via les écrans de télévision, celui de son ordinateur, la vie qui s'agite dans la rue, vue de son balcon - et Skye obnubilée par l'idée de peindre une toile immonde. Le moment de communion est terminé, et on s'ennuie autant qu'en regardant le journal de 20h qui semble passer en boucle.


Cet inertie ne suffisant pas vraiment à combler le vide, Abel Ferrara donne un passé nauséabond à Cisco. Le type est un ancien drogué, alcoolique, qui a laissé tomber sa femme et sa fille, ce dont il se repent; mais sa seule excursion à l'extérieur de l'appartement sera pour aller se trouver de quoi se shooter une dernière fois, sans rien dire à l'actuelle femme de sa vie, qui partagera aussi sa mort. Le réalisateur balance aussi une dernière dispute, qui nous montrera combien la famille est importante, car le dernier appel vers l'extérieur de Skye est pour sa mère. Cette conversation souligne de nouveau la puérilité de Skye, et réduit vraiment au néant son idée de l'art, déjà mise à mal par sa manière de torturer la toile en l'engloutissant sous des tonnes de peinture tout en restant sexy-mutine-concentrée.


Abel Ferrarra réussit à retarder la fin du film, la fin du monde, et pourtant élude l'explosion finale. Pour dire, on a connu plus de rebondissements ce 21 décembre 2012 qu'en ces 82 minutes.


4h44 Dernier jour sur terre
d'Abel Ferrara
avec: Willem Dafoe, Shanyn Leigh, Paul Hipp,...
sortie française: 19 décembre 2012

No comments: