Pages

Wednesday, June 3, 2015

Ma vie de yogi #2 - La pratique #1

Plus de deux mois après mes résolutions yoguiesques, revoilà l'article qui n'a rien à voir avec la choucroute (le cinéma). J'ai testé quelques cours, je me suis aussi stupidement cassé un orteil, ce qui a arrêté ma progression. Je viens de reprendre, au rythme d'un cours par semaine. Un cours de yoga, ça peut être n'importe quoi, parce que tout dépend du professeur ; même quand les intitulés sont identiques, les enseignements peuvent être différents. Mes impressions, dans l'ordre dans lequel j'ai testé les cours (donc ces impressions peuvent évoluer au fur et à mesure que j'apprends... peut-être que si je retentais mon premier cours dans six mois, j'apprécierais autrement).


Vinyasa - Ariane - Studio Gérard Arnaud
Le studio est au rez-de-chaussée, petite entrée, vestiaire sommaire ; les tapis sont à disposition et le cours d'essai de 90' à 15. On était une vingtaine pour ce cours. Odeur de pieds : niveau 4/5

Ce cours de vinyasa a commencé avec un "om" durant lequel j'ai intérieurement pouffé. Cela dit, j'ai cru remarquer que le "om" de la fin du cours résonnait dans toute la classe, en harmonie, comme si tous les étouffeurs de rire du début s'étaient apaisés (ou juste moi). Le cours était lent, les postures tenues pas particulièrement longtemps mais enchainées sans précipitation. Ariane passait au centre des deux longues rangées face à face que nous avions formées, expliquant sans nous montrer les poses. Assez distante, elle corrigeait quelques postures sans s'investir physiquement.

Après ce cours, j'étais frustrée ; je n'avais dégagé qu'une petite partie de mon énergie et je n'avais qu'une envie, aller rouler une bonne heure à vélo.


Ashtanga - Laurent - Studio Osmose
Attention, pas la peine d'entrer avant l'heure... la porte s'ouvre direct sur le cours ! Il n'y a pas d'entrée, pour payer, c'est à la fin du cours derrière le rideau qui sert de vestiaire. Tout petit studio donc, les "vestiaires" sont mixtes ; si on veut se changer intégralement, on peut toujours aller aux toilettes. Tout est propre et convivial. Les tapis sont à disposition et le cours d'essai de 90' à 15. Une petite quinzaine de participants, des habitués qui se connaissent tous. Odeur de pieds : niveau 1/5 (voire même, l'odeur des bougies prend le dessus : bonheur).

Ce cours se décompose en plusieurs parties distinctes, on s'échauffe d'abord avec des courtes séquences, répétées plusieurs fois. C'est dur à suivre au début mais j'ai vite chopé les enchainements. Puis, on se concentre sur certaines postures plus compliquées à réaliser. Laurent nous pousse à nous regarder les uns les autres, à faire ce qu'on peut, mais pas plus. Si on peut plus bien sûr, il vient et nous corrige. J'ai d'ailleurs bien pigé que mes épaules étaient mal placées sur un pont... crac. Ce craquement dans mes épaules a été une vraie découverte, un pas en avant (un pas un peu douloureux pendant les 3 jours qui ont suivi, quand même).

J'ai adoré ce cours et j'aurais signé tout de suite si je n'avais pas voulu continuer à explorer.


Hatha - Oriane Rousset - Make me yoga
Le studio est très sympa, la petite entrée donne sur la rue (souvent, les studios sont cachés dans des jolies cours d'immeuble). La salle de cours est derrière, donc à l'abri du bruit, avec une ouverture sur de la verdure. Les vestiaires sont spartiates mais suffisants. Une dizaine de participants pour ce cours. Le cours d'essai de 90' est à 16, les tapis sont à disposition. Odeur de pieds : niveau 2/5

On commence par s'étirer doucement, assis. J'en ai un peu marre de maintenir la position en tailleur au bout d'un moment. Puis on enchaine des salutations au soleil, doucement puis de plus en plus vite... en suivant la respiration, mais je ne respire pas aussi vite, ho ! Ensuite, on se calme et on tient des postures, pas forcément accessibles selon le niveau de souplesse, mais rien de fou/fun comme des inversions. Ça reste doux.

J'ai bien aimé cette pratique lente, sans doute parce que je commence à apprécier vraiment le yoga. Mais je n'ai pas eu l'impression de progresser et pour tout avouer, je me suis un peu emmerdée.


Vinyasa - Mika de Brito - Yoga Village
Juste en face de l'Olympia, au premier étage d'un immeuble cossu, grande classe ! Une entrée, des vestiaires non mixtes, des casiers, pas de douche. Les tapis sont à disposition. La salle de cours peut accueillir jusqu'à 35 personnes et je crois bien qu'on était 35... Pas de prix pour les cours d'essai, j'ai eu la chance de profiter d'un cours offert par Yogateau. A l'unité, c'est 22 le cours de 90'. Odeur de pieds : niveau 4/5

Mika prévient : les débutants, on tente de suivre et on fait ce qu'on peut, on voit ce qui se passe. On commence par une respiration alternée, ça change du "om", c'est beaucoup plus vivifiant et on s'habitue à l'odeur de pieds. Mika est vraiment au milieu de nous, et le cours se fait en musique. Ce n'est pas une playlist de chez Dynamo, mais c'est ultra bon pour se caler en rythme. On oublie souvent la musique, le tempo nous entraine inconsciemment. Avec aussi le bruit de la rue, et des passants, j'ai trouvé l'ambiance énergisante. On tente de suivre Mika qui nous balance des enchainements de malade tout en les expliquant bien (et en se tapant des petits headstands de temps à autres). Pas de répétitions, ou peu, du coup, il faut se laisser embarquer. On transpire un peu, ce n'est pas de tout repos. Ensuite, on travaille des postures vraiment compliquées mais Mika explique des options pour tous les niveaux. On est comme dans une conversation avec lui. Soudain, les apprentis yogis se marrent un peu trop et il revient aussitôt dans la pratique, toujours présent, il corrige, explique.

Vraiment un de mes cours favoris même si la salle était un peu blindée pour moi. En tant que novice, j'ai été regardée de travers par certaines parce que je ne savais pas trop où mettre mon tapis... J'adorerais retrouver Mika dans d'autres classes et d'ailleurs, le type a l'air investi dans des évènements intéressants. C'était la première fois aussi que je me retrouvais avec de bonnes courbatures deux jours après le cours !

__________

La photo de la guêpe ? Pas grand chose à voir, si ce n'est qu'il y en a une qui s'est coincée la patte dans la doublure de mon blouson l'autre jour, alors que je me changeais avant le cours de bikram (article à venir). J'ai senti ma poche vibrer et ce n'était pas mon téléphone, qui se trouvait dans mon sac. J'ai délicatement enlevé mon blouson et je suis retournée à l'extérieur pour redonner sa liberté à la bestiole. Je suis l'amie des insectes, c'est super yoguiesque, non ?  Bon, concrètement, une pichenette pour l'assommer par terre, je ne suis pas sûre que ce soit si yogi. Ça m'a rappelé une autre histoire de guêpe coincée dans une manche de pyjama quand j'étais enfant mais on s'éloigne vraiment trop du sujet.


Bientôt, d'autres pratiques de yoga, de la chaleur et un hôtel particulier... #teasing

No comments: