Pages

Monday, January 26, 2015

Foxcatcher, de Bennett Miller

Mark Schultz est un athlète solitaire, qui partage sa vie entre les entraînements à la lutte avec son frère Dave et les compétitions. Le reste du temps s'écoule sans intérêt. Un milliardaire, qui vit sa passion pour la lutte par procuration, le fait venir dans sa grande propriété après les Jeux Olympiques de 1984 où Mark et son frère ont remporté l'or. Dans l'optique des JO de 1988, Mark entraîne une équipe et surtout, construit une relation avec John du Pont, étrange et exclusive.

 Autant vous prévenir, le film est austère, très. C'est un film d'ambiance où le vide de la vie de Mark est installé avec précaution. Les relations entre les personnages sont donc limpides, de l'amitié fraternelle entre Mark et Dave au mépris et au désarroi entre John du Pont et sa mère. La lutte et le mélange sensuel des corps de brutes athlétiques sont presque incongrues, à la limite du malsain s'il n'y avait pas ce dévouement au sport (et au pays... dans tout film américain, il est bon de rappeler que chaque bonne action rapporte à la nation plutôt qu'à soi-même). Le sport, c'est bien ce que John du Pont n'a jamais pratiqué et c'est pour cela que son "amitié" pour Mark a droit à des guillemets.


La compétition importe assez peu au film, n'est pas un but en soi. L'influence d'un homme de pouvoir mais qui se sent faible et seul, sur un homme qui pourrait affronter un bœuf, mais se sent tout aussi seul et faible, dirige le film. On manque parfois d'un élément (la compétition, ou la relation psychologique) et la balance n'est pas toujours bien équilibrée. Le réalisateur aurait pu nous faire vivre des moments plus exaltants autour des JO par exemple, ou aller clairement dans la perversion qui soumet Mark à John. 


L'avantage de rester sobre et en retrait, c'est que la scène de "résolution" du film (suivie évidemment de quelques images montrant le résultat sur chaque personnage, un classique obligatoire avant générique) nous explose au visage dans toute sa puissance. Question : est-ce que 135 minutes de film valent ces 30 secondes d'intensité ?



Foxcatcher
de Bennett Miller
avec : Channing Tatum, Steve Carell, Mark Ruffalo,...
sortie le : 21 janvier 2015

No comments: