Pages

Tuesday, January 20, 2015

Loin des hommes, de David Oelhoffen

En 1954, la révolution gronde en Algérie. Sur le plateau de l'Atlas, un instituteur européen se refuse à quitter son poste ou à prendre parti. Il doit cependant agir en colon quand on lui amène un jeune Algérien à mener à la police française. Contre son gré, et parce que Mohammed le supplie aussi, il s'exécute. Leur chemin croise celui des troupes françaises et algériennes, qui voient tous le couple mixte comme un ennemi.


 Adapté de L'hôte, d'Albert Camus, Loin des hommes a fatalement un excellent scénario. Le réalisateur/scénariste a choisi de rester près de la nouvelle, ajoutant simplement un peu de complexité à la nationalité de Daru, l'instituteur, qui se révélera être ni Algérien, ni Français. Considéré par un camp comme par l'autre comme un étranger, il est alors à la fois libre et soumis à la pression de chacun. Il revendique cependant cette liberté et tente de faire comprendre à Mohammed que la vie est plus précieuse que la loi, celle de sa nation ou celle de sa famille. La seule liberté que Mohammed s'autorise est le choix de son bourreau : plutôt que d'être tué par ses cousins, il veut mourir par la main française.


Il n'y a ni bon, ni mauvais dans ce film. On pourrait reprocher à Daru son refus de s'engager ; et à Mohammed, on pourrait le féliciter pour son courage d'affronter la mort. Ou inversement, Daru est le seul qui, refusant la guerre, s'engage vraiment (pour la vie) et Mohammed a lâchement baissé les bras. Sur les routes poussiéreuses, évitant les coups de canons, les deux personnages avancent ensemble dans un monde lumineux mais aux sombres perspectives, quelles qu'elles soient. Le bout du chemin est un croisement, présente différentes options toutes dangereuses, que le réalisateur magnifie par une mise en scène assez simple qui utilise à merveille les reliefs arides de l'Atlas.


Viggo Mortensen et Reda Kateb (encore lui) incarnent ce couple mal accordé, jonglant entre l'arabe et le français, entre leurs différences, non pas de culture, mais de convictions. Les deux acteurs se soutiennent sans que l'un domine, respectant la complexité de leur rôles.


Loin des hommes
de David Oelhoffen
avec : Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek,...
sortie le : 14 janvier 2015

No comments: