Pages

Monday, January 18, 2016

Le garçon et la bête, de Mamoru Hosoda

Ren a 9 ans et erre seul dans les rues de Shibuya. Il est repéré par la police et suit pour s'en débarrasser une Bête qui l'entraîne dans son monde, Jutengai. Kumatetsu est talentueux au combat mais terriblement soupe-au-lait. Il s'oppose à Iouzan, aussi doué, mais entouré de nombreux disciples qui apprécient son enseignement. Lorsque le souverain de Jutengai aura décidé de sa réincarnation, ce sera entre Kumatetsu et Iouzan. Ren, renommé Kyuta, devient pour tromper sa solitude, le disciple de Kumatetsu dans le monde des Bêtes.



Après Summer wars et Les enfants-loups, Mamoru Hosoda mixe encore une fois terrible réalité et fantastique. Impossibilité d'avoir des enfants à l'origine de l'histoire des Enfants-loups, traditions familiales versus modernité dans Summer wars, perte d'un parent, sentiment d'abandon pour Le garçon et la bête, le réalisateur ancre son scénario dans des thèmes forts et affrontés sans détour. La personnalité de Ren est dessinée par une mort, un abandon et une rébellion farouche.


Entre Ren et Kumatetsu, chacun avec leur caractère de cochon et leurs secrets enfouis, les étincelles sont extrêmement réjouissantes. Leur amitié difficile et surtout leur concurrence offrent un beau spectacle, rythmé par des cris et une animation magnifique. Courses-poursuite, combats de géants au milieu de foules, on ne s'ennuie pas une seule seconde.



On pourrait facilement se laisser emporter par l'humour et la vitesse, mais le scénario compte aussi un bon nombre d'aberrations narratives qui entraînent nos héros sur des chemins inutiles, et les routes parallèles suivies par les destinées de Ren et de Kumatetsu finissent par s'entremêler avec celles de personnages secondaires.


La belle ligne claire des deux héros et l'animation sans faute s'emboue avec ces rebondissements de trop.


Le garçon et la bête
de Mamoru Hosoda
avec : Koji Yakusho, Aoi Miyazaki, Shôta Sometani,...
sortie le : 13 janvier 2016

No comments: