Pages

Thursday, January 7, 2016

Osiris, mystères engloutis d'Egypte, à l'Institut du monde arabe

"Osiris, fils de la Terre et du Ciel, fut tué par son frère Seth. Ce dernier démembra le corps d’Osiris en 14 morceaux avant de le jeter dans le Nil. Isis, sœur-épouse d’Osiris, grâce à ses pouvoirs divins, remembra son corps, avant de lui rendre la vie et de concevoir leurs fils : Horus. Osiris devint alors le Maître de l’Au-delà et Horus, victorieux de Seth, eût l’Égypte en héritage."

Oui, j'ai copié/collé depuis le site de l'Institut du monde arabe, quelle paresse. Aussi friande de mythes égyptiens que j'ai pu l'être, j'étais loin de connaître tous les détails de la légende d'Osiris. L'audio-guide fourni avec l'exposition m'a bien aidée à me remettre les souvenirs en place... De cette époque lointaine à celle plus récente, où sont récupérés les vestiges de la cérémonie d'Osiris, les Grecs et les Romains sont passés par là, et les cultures, mythologies et noms se mélangent sacrément. Il faut s'accrocher à son guide pour faire la part des choses.


De la plus petite pièce d'or finement sculptée, à la statue imposante, l'imagerie égyptienne me fascine ; je ne suis apparemment pas la seule, car l'exposition est prolongée jusqu'en mars du fait de son succès. Je m'y suis rendue en semaine, dès l'ouverture, et pourtant, on se bousculait dans les salles, ce qui rend le parcours un peu chaotique.


Sous un certain agacement de ne pas pouvoir totalement prendre son temps pour tout comprendre, le résultat des fouilles présenté, et l'histoire intacte d'une culture foisonnante exposée restent magiques.


Bonus : n'oubliez pas d'aller faire un tour sur le toit de l'Institut pour une vue superbe sur tout Paris.


prolongé jusqu'au 6 mars 2016

No comments: