Pages

Monday, January 11, 2016

Mistress America, de Noah Baumbach

A 18 ans, Tracy déménage à New York pour poursuivre ses études. Ses expectatives sont vites déçues : elle ne se fait pas d'amis, est refusée par le club de littérature, elle ne vibre pas avec la ville. Par dépit, elle contacte Brooke, sa future demi-sœur de 10 ans son aînée. Elle, correspond à New York : Brooke vit à Times Square, elle tourbillonne, crée, est joyeuse et sans peur ni limite.



On retrouve Noah Baumbach toujours inspiré par sa muse, Greta Gerwig, et dans son élément, à New York. Il décrit une vie bohème, artiste, désinvolte, celle dont rêve la jeune Tracy. Cette New York existe d'abord dans sa tête et est transposée dans la vie de Brooke. Noah Baumbach y cumule les cliché qui passent avec bonheur, exagérés par une vision déformée et idyllique de Tracy. A travers les yeux de son innocence, des rêves sont détruits et d'autres prennent leur place. Tout n'est évidemment pas rose pour Brooke, et Tracy l'apprendra à ses propres dépens, dans une quête initiatique qui s'efface derrière la peinture de la société contemporaine.


A travers des dialogues fuselés qui s'enchaînent à un rythme théâtral, on oublie un peu le sujet, l'apprentissage finalement banal de l'âge adulte. Dans la fiction, on trouve un document sur la vie new-yorkaise, presque mondiale/européenne par extension, un genre de "avoir 20 ans à..." extrêmement juste. On a beau rire ou se lamenter de la gentrification du monde, la vie de Brooke est bien celle de jeunes trentenaires de l'époque. Brooke est à la fois le condensé des rêves de Tracy, mais aussi le point de départ vers une nouvelle envolée, moins glorieuse et plus sage. Une manière de s'interroger sur le jeunisme prolongé d'une génération qui cherche un nouvel élan ?


Comme dans While we were young, de Tracy, 18 ans, à Brooke, 30 ans, Noah Braumbach met l'âge de ses personnages au centre de ses préoccupations. Greta Gerwig, même dans un second rôle, signe Mistress America autant que le réalisateur tant leur collaboration donne une touche personnelle et unique au film.


Mistress America
de Noah Baumbach
avec : Greta Gerwig, Lola Kirke, Matthew Shear,...
sortie le : 6 janvier 2016

No comments: