Pages

Wednesday, June 9, 2010

Annecy - Jour 2

Le deuxième jour s'annonce sous de bons hospices, au soleil. La première séance est une conférence, qui réunit Patrice Leconte, Gilles Podesta, son producteur, Jean-Louis Rizet, son producteur exécutif, Régis Vidal, graphiste, et Arnaud Réguillet, de chez ToonAlliance, pour parler de son film "work in progress", Le magasin des suicides (scénario basé sur un livre de Jean Teulé).




La séance n'est pas forcément des plus passionnantes; j'ai l'impression de regarder et d'être déçue, comme d'habitude, par des bonus DVD qui s'adressent plus à un public non-averti qu'à des professionnels. Enfin les informations principales sont là: je souhaitais surtout savoir à quel étape de la production le film en était (intérêt fortement personnel et professionnel oblige). Patrice Leconte, parlant de l'écriture du scénario, partage fortement son enthousiasme pour le projet, auprès duquel Régis Vidal semble énormément impliqué et complice avec son réalisateur. Un petit trailer en relief (RELIEF on a dit, pas 3D, merci; parce de la "2D en 3D", ma foi, cela ne veut rien dire), moult recherches de décors, sur lesquels Régis s'emballe et raconte tout le film, voilà qui constituaient les principales découvertes sur ce film très prometteur, au rendu étonnant.



Shrek 4, il était une fin, en avant-première et toujours en relief, et en français également, était présenté avec une bonne partie de l'équipe: Jeffrey Katzenberg, directeur de Dreamworks; Mike Mitchell, réalisateur du film; et Alain Chabat, qui a doublé Skrek. Le film vaut ce qu'il vaut, ça plaît si les trois premiers films ont déjà plu, ça fait sourire si on est un peu hermétique à cet humour un peu patoche. Ca fait certainement toujours plaisir néanmoins de voir que le Festival attire vraiment les grands noms de l'animation.



Petite journée sans trop de séances donc; mais on termine par une petite soirée, la première. Ambiance bowling ci-dessus, étudiants à gogo, et petit trajet nocturne (c'est grand, une ville de province!). On ne voit pas bien, mais il y a des lumières bleues, un DJ bruyant, des gens qui rient, et des boules qui sont lancées sur des quilles.


2 comments:

Anonymous said...

humour potache plutôt ;)

Fanny said...

euh.. potache oui... oups! Cela dit, ça se tient, j'ai connu un clown qui s'appelait Patoche, c'est un peu le même humour.