Pages

Saturday, June 5, 2010

Gosse de peintre, Beat Takeshi Kitano

Depuis Achille et la tortue, on commence à percevoir ce que les Japonais savent depuis longtemps; Beat Takeshi Kitano n'est pas seulement le réalisateur de Hana-bi, de Aniki, mon frère, de Kids return. Il est aussi acteur, comique, animateur de télévision, écrivain, peintre,... Et il a investi la Fondation Cartier pour monter lui-même une exposition à son image, tournée vers l'enfance, l'absurde, le drôle et surtout, la diversité.





Les diverses installations montrent avec humour ses idées du monde: les dinosaures auraient ainsi disparus car ils avaient des bras trop courts pour s'essuyer le derrière, il est possible de diminuer le risque d'accidents de transports en accolant à toute voiture, tout avion, toute machine roulante, volante, flottante, etc, un siège muni de pédales à l'avant et qui tire l'appareil,... Chaque installation ludique et colorée, est une métaphore très ironique de l'art contemporain et des mœurs de la société en général. Les enfants sont à l'honneur dans cette foire aux merveilles; plusieurs "attractions" demande la contribution du visiteur, qui doit écouter, dessiner, interagir, ressentir, comprendre enfin par la manipulation ce que raconte Beat Takeshi Kitano.


Au sous-sol de la Fondation, on découvre la facette de peintre de Takeshi Kitano. Ses couleurs éclatantes, ses sujets naïfs et ses vases-animaux prouvent que l'imagination fourmillante de l'artiste, à l'image de son personnage dans Achille et la tortue, jamais ne stoppe son activité. On voit aussi ce personnage à l'aspect sérieux, respectable, dans son théâtre rappelant celui d'un cirque, à l'œuvre dans ses acrobaties idiotes, dans ses costumes d'animaux, travesti, ridicule et drôle, faisant rire la galerie à la télévision japonaise. Il a même été jusqu'à créer et tourner deux sketchs spécialement pour l'exposition; l'un d'eux montre la vie quotidienne d'un PDG japonais qu'il interprète, grimé, montrant avec une bonne dose d'humour le point de vue des Occidentaux sur le Japon.


Plutôt que de montrer aux Occidentaux le "vrai" Kitano, l'artiste ouvre une porte sur ses nombreux mystères, dissimulés jusque là, et qui devront être découverts.


Gosse de peintre, Beat Takeshi Kitano
jusqu'au 12 septembre 2010

No comments: