Pages

Sunday, January 13, 2013

Renoir, de Gilles Bourdos

En 1915, Auguste Renoir vit entouré de femmes qui lui sont attentionnées; rongé de rhumatismes qui tordent ses mains, de pensées noires à l'idée de ses deux fils aînés sur les champs de bataille, sa femme décédée, il reprend néanmoins ses pinceaux, chaque jour, alors qu'Andrée entre dans sa vie. La fraîche jeune fille pose pour lui, et lui donne l'énergie de peindre malgré les douleurs. Jean revient blessé du front, et tombe également sous le charme d'Andrée, qui lui transmet ses rêves d'art et de cinéma.


Evidemment, la beauté des paysages, relevée par la présence de la lumineuse Andrée, tâche rousse dans la verdure, sont un apaisement d'abord, pour Auguste Renoir qui trouve en elle une muse. L'arrivée de Jean mettre plus en avant une version plus glamour d'Andrée. Plutôt que de parler d'art, on imagine des querelles charnelles entre un père, toujours menaçant en vertu de ses conquêtes passées, et un fils fade, béat et incapable de cacher son adoration pour Andrée.


Malgré l'ambiance de campagne, une belle lumière, évidemment en référence aux couleurs du peintre, le peu d'enjeu, la fin connue et le développement couru du scénario font qu'on s'embête ferme. Quel dommage de ne pas savoir plus exploiter la force, toute contenue dans son fauteuil, d'un Michel Bouquet! Face à lui, la gouaille de Christa Theret paraît malheureusmeent vulgaire, et Vincent Rottiers ne fait pas le poids. Jean, en comparaison à Auguste, est fade, et Andrée devrait encore succomber au talent du peintre, plutôt qu'aux regards tristes d'un cinéaste en graine.


Jean, d'ailleurs, montre peu d'interêt pour la caméra, se contentant de tendre les pinceaux à son papa en lorgnant sur le modèle. Si le film souhaite montrer la naissance d'une vocation, c'est bien raté. Andrée inspire effectivement Auguste, mais n'est pas une muse pour Jean, plutôt une mégère. Elle ne l'attire pas vers le cinéma, mais le pousse sans ménagement...


On reste donc à un niveau très basique du scénario, de petites histoires d'amour dont on connaît la fin.


Renoir
de Gilles Bourdos
avec: Michel Bouquet, Christa Theret, Vincent Rottiers,...
sortie française: 02 janvier 2013

No comments: